Mes chers compatriotes,
Plus de deux décennies, après l’avènement de la démocratie au Niger, force est de constater, aujourd’hui, que notre pays cherche encore sa voie, tant les reflexes autocratiques et les restrictions injustifiées et gratuites des libertés individuelles sont légion.

Ces dernières années, nous avons assisté, impuissants, à l’expérimentation de toutes formes de gouvernement, avec à la clé, des résultats étonnamment identiques : une absence totale de vision dans la conduite des affaires de l’Etat.

Nous en voulons pour exemple :
•le gaspillage généralisé et indescriptible des deniers publics observé depuis 2011.
•les nombreux tâtonnements ayant caractérisé la gestion des dossiers tels que celui de l’accord sur l’exploitation de l’uranium nigérien avec le groupe nucléaire français AREVA ou encore les négociations portant sur la détermination du prix du carburant.
•la cacophonie et l’instrumentalisation du pouvoir législatif et judiciaire, tout au long du mandat qui s’achève.

Cette absence de vision de nos gouvernants, combinée à un manque d’ambition incroyable, a plongé notre pays dans un profond malaise.
Une situation créée et entretenue, à dessein, par des acteurs politiques, en perte de vitesse, ne saurait perdurer car le Niger mérite mieux.

Mes chers compatriotes,
Notre parti, la Convergence pour la Démocratie et le Progrès (CDP), est convaincu qu’une autre gouvernance est non seulement possible, mais nécessaire.
En effet, au Niger, les conditions de vie se dégradent de jour en jour. Les difficultés s’accumulent. La précarité est devenue la chose la mieux partagée.
Pourtant, les potentialités de notre pays légitiment nos aspirations et imposent que votre bien être soit la base de tout développement.
C’est cette conviction ultime qui nous a conduit à nous porter candidat.
Il s’agit là, d’une urgence nationale et d’un devoir citoyen, pour nous d’agir.

Mes Chers compatriotes,
Oui des solutions existent pour améliorer l’emploi, mieux redistribuer les richesses, installer une croissance qualitative et sélective.
Oui des leviers existent pour engager d’autres manières de produire, de s’alimenter, de se loger, de se déplacer, pour encourager les innovations et les investissements.
Oui des moyens existent pour protéger la santé, élaborer des politiques publiques efficaces et renforcer la démocratie.
Du reste, un large éventail de ces solutions est décliné dans Notre programme politique «Responsabilité partagée pour un Niger Prospère ».

Mes chers compatriotes,
Le 21février prochain, vous aurez la responsabilité historique d’opérer un choix d’une importance inestimable.
Dans ce moment de gravité et de complexité que traverse notre pays, je vous exhorte à avoir à l’esprit la situation réelle que vous vivez, qui est assurément différente de celle qu’on nous décrit, à longueur de journée, par médias interposés.
Pour notre part, nous n’aurons pas d’autre ambition que de contribuer à ouvrir la voie à l’édification d’une société nouvelle, démocratique et sociale au Niger.
Nous le ferons avec humilité mais avec détermination, sans arrogance mais avec toute notre volonté et toute notre énergie.

Nous en appelons donc aux citoyens et aux citoyennes pour qu’ils se rassemblent et se mobilisent afin de transformer une volonté individuelle en énergie collective.
Pour cela, nous vous invitons à sortir massivement et à voter pour les candidats du CDP aux élections présidentielles et législatives.

Vive la démocratie,
Que Dieu bénisse le Niger et son peuple.
Je vous remercie

lesahel.org