La direction de campagne du PNDS Tarayya a animé un point de presse ce Mercredi 17 février 2016 à son nouveau siège sis à Zabarkan. Il s’agit pour Ouhoumoudou Mahamadou et ses camarades de faire le point sur la campagne électorale de leur candidat, le président sortant Issoufou Mahamadou candidat à sa propre succession.

D’emblée, le directeur de campagne a affirmé leur optimisme quant à la victoire de leur candidat dès le premier tour de la présidentielle le 21 février prochain. Selon Ouhoumoudou Mahamadou, le PNDS Tarayya a fixé deux objectifs pour sa campagne à savoir réélire Issoufou Mahamadou dès le premier en lui assurant une majorité confortable au parlement.

Pour atteindre ces ojectifs, a dit Ouhoumoudou Mahamadou, le candidat Issoufou compte sur son bilan, son programme de renaissance II et son alliance avec une quarantaine de partis politiques. Après avoir rappelé les différentes réalisations du quinquennat du président Issoufou, le directeur de campagne a bien voulu éclairer l’opinion sur des questions d’actualité relatives au vote par témoignage et l’affaire des spécimen du parti Lumana.

A propos du vote par témoignage, Ouhoumoudou Mahamadou a expliqué qu’il n’ y a nullement violation de la loi dans la mesure où la classe politique avait accepté de soumetre cette question à la délibération de la CENI. Et la Commission électorale indépendante après avoir sollicité l’avis du Conseil d’Etat avait tranché en faveur du vote par témoignage.

 Et Ouhoumoudou Mahamadou de préciser que c’est la majorité des partis politiques : 30 sur 43 qui a voté pour le vote par témoignage donnant ainsi à environ 1 million 500 000 nigériens la chance d’exercer leur droit de vote. Et d’ajouter que ce vote par témoignage n’est pas une nouvelle invention, c’est une pratique connue de la classe politique nigérienne. Et la raison pour laquelle la CENI a jugé utile de revenir sur cette question de vote par témoignage c’est parce que le fichier électoral biométrique n’est plus à l’ordre du jour, comme l’a si bien constaté le Conseil d’Etat dans son avis sollicité sur cette question.

S’agissant de la saisie par la douane des spécimens de bulletins de vote commandés par le parti Lumana Fa Africa, Ouhoumadou Mahamadou a dit que seule la CENI est habilitée d’éditer ces spécimen de bulletins de vote dans une imprimerie de la place. Et d’ajouter, si sur les spécimen de la CENI il n’ y a l’empreinte sur aucun candidat comment expliquer l’acte de Lumana qui a édité ses spécimen d’un genre nouveau à l’étranger ?

Pour Ouhoumoudou Mahamadou cet acte du parti Lumana suscite une inquiétude réelle. Mais une enquête policière suit son cours pour éclaircir cette situation, a-t-il précisé. Et dans cet ordre, Ouhoumoudou a déploré l’attitude de Lumana qui pose des actes hors la loi en refusant de les assumer pour ensuite incriminer le pouvoir lorsque celui-ci demande l’application de la loi.

Après quoi, le directeur de campagne du PNDS Tarayya informe l’opinion de la tenue du dernier meeting du candidat Issoufou qui se tiendra ce jeudi 18 févirer à Niamey au stade général Seyni Kountché. Il a réitéré de vive voix l’optimisme du PNDS Tarayya et ses alliés pour un coup K.O le dimanche prochain.

EMS