Le dimanche 21 février 2016 le peuple nigérien souverain s’est exprimé à l’occasion de scrutins libres et démocratiques portant sur l’élection du Président de la République et des membres de l’assemblée nationale.
A l’issue des opérations de vote, deux candidats à l’élection présidentielle sont restés en lice, conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution.
Ainsi un second tour de cette élection est prévu pour le dimanche 20 mars 2016 entre M Issoufou Mahamadou et M Hama Amadou.

Les partis politiques signataires de la présente Déclaration ont décidé de se mettre ensemble et de soutenir la candidature de M Issoufou Mahamadou, candidat du PNDS-Tarayya arrivé premier à l’issue du vote du 21 février avec un score de 48,41%.
Le choix porté par cette grande coalition sur la personne du candidat Issoufou Mahamadou en vue de lui assurer la victoire tient notamment aux deux grandes raisons suivantes:

1. la coalition de la Majorité présidentielle sortante, à savoir la Mouvance pour la Renaissance du Niger ( MRN) a remporté une majorité absolue de 108 sièges sur les 171 que compte l’assemblée nationale à l’issue des élections législatives du 21 février. Le candidat Issoufou Mahamadou est ainsi de prime abord assuré d’une majorité parlementaire solide, gage d’une stabilité institutionnelle absolument indispensable. Les citoyens nigériens se souviennent de ce qu’il peut en coûter à notre pays d’avoir un Président de la République qui ne dispose pas d’une majorité à l’assemblée nationale.

2. À la tête de notre pays depuis 5 ans le Président Issoufou Mahamadou a fait preuve d’un grand leadership ayant favorisé la stabilité politique et institutionnelle de l’Etat. Cela a permis de grandes avancées sur le plan économique et social du pays, un rayonnement diplomatique jamais observé, ainsi qu’une remarquable situation sécuritaire en dépit d’un environnement sous-régional particulièrement trouble.
L’élargissement de la base du soutien au Président Issoufou Mahamadou tel que consacré par la présente coalition constitue un gage de consolidation de ces acquis et l’ouverture de perspectives encore plus larges de progrès.

Notre coalition actuelle forte de 118 députés, soit 70% des effectifs des membres de l’assemblée nationale représente 62% des suffrages exprimés à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle. Nous abordons par conséquent le second tour de l’élection présidentielle sous des auspices particulièrement favorables.
Toutefois, nos militants et nos sympathisants se doivent de savoir qu’une élection ne se gagne pas par les effets d’une arithmétique si favorable soit-elle mais par le travail, l’engagement et la détermination. Aussi les appelons-nous à une grande mobilisation dans toutes les régions, dans tous les villages et tous les campements afin que notre potentiel de force tel qu’il s’est dégagé lors du scrutin du 21 février puisse s’exprimer à l’occasion du vote du 20 mars 2016. Chaque électeur ayant voté pour l’un quelconque des partis de notre coalition le 21 février se doit de retourner à son bureau de vote le 20 mars 2016, choisir le Président Issoufou Mahamadou afin de confirmer notre fait majoritaire et consacrer le triomphe de notre candidat.
De façon pratique nous devons faire preuve à tous les niveaux d’une bonne capacité d’organisation , d’une coordination intelligente et d’une grande harmonie en notre sein.

Dans cette perspective de mobilisation générale pour une victoire éclatante de notre candidat, nous lançons un appel à tous nos militants et sympathisants afin que la campagne électorale se passe dans les meilleures conditions psychologiques possibles, sans aucune tension en faisant uniquement valoir les grandes qualités avérées de notre candidat, son bilan remarquable de cinq ans à la tête de l’Etat et ses ambitions pour l’avenir de notre pays.

Nous lançons un appel à tous les citoyens pour qu’ils contribuent à faire en sorte que cette élection se déroule dans la paix et l’harmonie sociale et qu’elle consacre une avancée supplémentaire de la démocratie dans notre pays.

Enfin nous lançons un appel pressant à la CENI afin que l’élection du 20 mars 2016 soit organisée de façon à ne pas souffrir des graves manquements notés lors des scrutins du 21 février dernier.

En avant pour une victoire éclatante du Président Issoufou Mahamadou
Vive la République
Vive le Niger.

Fait à Niamey le 5 mars 2016.