La cour constitutionnelle du Niger vient de valider les élections législatives du 21 février 2016 , le mercredi 16 mars 2016.

Cette fois ci l’hémicycle renouvelé est plein des pleines têtes. Ils sont au nombre de 171 députés au lieu de 113 comme au précédent parlement.
Que ça soit au niveau des partis politiques de l’opposition ou des partis politiques de la majorité, les députés élus sont dans l’ensemble des hommes et des femmes de valeurs. Toutes les couches socioprofessionnelles de la société nigérienne sont représentées. Des juristes, des économistes, des financiers, des philosophes, des historiens, des policiers, des douaniers, des pédagogues, des hommes d’affaires, des syndicalistes, des artisans ect. en un mot toutes les grandes sommités sont représentées dans la nouvelle Assemblée Nationale.

Nous souhaitons que cette nouvelle Assemblée Nationale soit dotée d’un bureau exécutif dynamique et soucieux de la bonne gouvernance.
Les débats seraient sans nul doute d’un niveau très élevé, élégant et constructif et soucieux de l’intérêt général.

Les débats seraient dépourvus des injures indécentes, des ragots, des racontars, des coups des points, des tâtonnements, des verbiages inutiles, mais pourvus des arguments cohérents, solides, vérifiables et constructifs.

Nous aimerions voir les élus du peuple les mains dans les mains, avec sourire aux lèvres, avec pour seul objectif les intérêts généraux du peuple nigérien.
Le contrôle parlementaire serait ainsi encore plus efficace et plus productif.
Notre ardent souhait que ce brouillard qui se profile à l’horizon, se dissipe le plus rapidement possible et laisse la place à la concorde sociale, aux débats politiques pleins de vitalité ,de bon sens et des compromis nécessaires dans l’intérêt général.

Nous présentons nos très vives félicitations aux heureux élus du peuple et leur souhaitons beaucoup du courage et succès continus dans la noble mission à eux confiée par le peuple souverain du Niger.

Issoufou Boubacar Kado Magagi ( Facebook)