Dans un point de presse, la COPA 2016 vient de confirmer le maintien de la candature de Hama Amadou pour le second tour de la présidentielle du 20 Mars prochain tout en confirmant également son retrait du processus électoral. Qu’est-ce à dire?

Hama reste et demeure candidat mais la COPA est indifférente au processus électoral. C’est là une incohérence notoire qui traduit bien la contradiction entre le candidat Hama Amadou et ses alliés de la COPA.

Comment avoir un candidat et être indifferent au processsus électoral? Qui plus est, on prône l’alternance en 2016. Il va sans dire comme l’a si bien dit le politologue Pr Issoufou sur Saroaounia TV, la COPA fait montre d’incohérence voire de contradiction.

On attend peut-être Ousseini Salatou pour jouer au fou du roi en interprétant ce que double discours. Autant dire que la crédibilité de la COPA a vécue.

EMS