Un autre candidat malheureux, Mahamane Hamissou du parti pour la justice et développement (PJD hakika) vient de rejoindre le camp du candidat Issoufou Mahamadou pour le second tour de la présidentielle.

Très critique et en divergence avec le régime d’Issoufou depuis sa démission de la HALCIA, l’ancien acteur de la société civile converti en politicien a surpris plus d’un citoyen en optant pour le candidat Issoufou Mahamadou.

Ce choix traduit véritablement l’idée qu’en politique les intérêts constituent le fil conducteur des partis. Dans la déclaration de soutient à Issoufou Mahamadou, Mahamane Hamissou alias le grand défenseur des déguerpis de la ceinture verte a bien voulu souligner qu’il garderait son indépendance.

Le PJD Hakika appelle également au regroupement des partis de gauche. Une façon de justifier d’une certaine manière pourquoi il a pris ses distances d’avec le très libéral Hama Amadou, l’incarnation de la droite nigérienne.

On se rappelle que Mahamane Hamissou, un moment très courtisé par l’opposition actuelle, a fini très vite par déchanter tant l’AFDR devenu FPR puis COPA n’était qu’une opposition de salon, ce qui jure d’avec l’attitude frondeuse et engagée du leader du PJD.
La goutte d’eau qui avait fait déborder le vase c’était la non mobilisation des ex alliés de Hamissou suite à son appel à une marche suivie de meeting. Ce fiasco a eu raison sur la relation du PJD et l’AFDR.

Il va sans dire que ceux qui reprochent à Ibrahim Yacouba d’être mal inspiré en choisissant de soutenir le candidat du PNDS seraient bien déroutés. Mais les prochains jours nous sauront véritablement les dessous du soutien de Hamissou – (0,15% des voix au 1er tour) – à Issoufou au détriment de Hama Amadou.

T B