Le général Seyni Kountché, que les Nigériens ne sont pas prêts d’oublier, était un bâtisseur et un patriote à toute épreuve, intègre, plein de dignité, d’humilité, mais aussi et surtout avide de justice et d’équité. Il n’a vécu que pour le Niger et son peuple. C’est auprès de cet homme d’État exceptionnel à tous points de vue, que Hama Amadou, administrateur et gestionnaire émérite, a fait ses premières armes, dans la rigueur du travail au service du Niger, rien que du Niger.

Homme de foi et de conviction, Hama Amadou est avant tout un homme pragmatique, doublé d’un politicien parfaitement averti des problématiques de développement de son pays ; problématiques qu’il a décortiquées, expliquées et exposées avec clarté dans son programme de gouvernance, un document de 200 pages, fruit de sa riche expérience de la gestion des affaires de l’État, dans lequel il étale à nouveau avec grand talent, son génie intarissable.

Plusieurs fois élu député et trois fois chef du gouvernement, Hama Amadou a été, au cours de ce quart de siècle de démocratie multipartiste, le « pompier » auquel le peuple nigérien et la classe politique tout entière ont dû recourir, à chaque fois, pour sortir le Niger de situations difficiles. En effet, à chaque fois que le Niger se retrouve dans une passe difficile, c’est toujours le même qui le tire d’affaire et cet homme, qui ne manquera pas de le faire encore une fois, s’appelle Hama Amadou.

C’était lorsqu’il a fait preuve d’ingéniosité pour rétablir, dans un contexte politique particulièrement difficile, les grands équilibres macro-économiques en souffrance, instituant notamment, pour apurer la dette intérieure, un système de bons de trésor, qui aura permis, d’une part, aux fonctionnaires de rentrer dans leurs droits ; d’autre part, à l’État de respirer sur le plan financier.

C’était encore le cas lorsqu’à la surprise générale, il parvient, grâce à une démarche de consultation et de concertation fondée sur la sincérité absolue avec tous les partenaires sociaux, à donner :
– à l’État, un nouveau souffle ;
-au peuple nigérien, l’espoir de lendemains meilleurs, avec, notamment la géniale opération  »Parcelles contre arriérés de salaires » qui a donné le sourire à des milliers de fonctionnaires nigériens.
Travailleur émérite, imbu de valeurs de patriotisme, de ténacité, de loyauté, le tout moulé dans un sens élevé de l’Etat, Hama Amadou, c’est de notoriété publique, place toujours les intérêts du Niger et de son peuple au-dessus des intérêts des individus, des groupes et/ou des clans politiques.
Ses adversaires les plus acharnés le désignent comme le vrai homme d’État.
Hama Amadou, c’est peu de le dire, est un républicain convaincu, un démocrate de cœur et d’esprit. En homme soucieux de la stabilité politique et institutionnelle, il met en place le Conseil national de dialogue politique (CNDP), un cadre unique dans son genre en Afrique, en vue de prévenir les conflits politiques et assurer ainsi la stabilité du Niger.
À chaque fois, son tort a été son refus catégorique de la compromission pour tout ce qui touche aux valeurs démocratiques et républicaines. Toujours du côté des forces démocratiques dans le combat pour le retour à la démocratie, Hama Amadou a un principe cardinal : la vérité doit être dite et les tares relevées dans la marche d’une nation. C’est ainsi que l’on peut avancer. Pas dans le mensonge et la félonie.

Homme de grande compassion, mais aussi de pardon, Hama Amadou a donné à ses compatriotes, au moins en trois circonstances, la mesure de son attachement à ces valeurs cardinales de notre société.

En 2009, malgré dix mois de privation de liberté qui auraient rendu amers et vindicatifs bon nombre de ses adversaires politiques, Hama Amadou a privilégié le Pardon et la Commisération.
Autre exemple emblématique, le 31 mai 2007, une motion de censure votée par les députés de l’opposition et une partie de la majorité entraîne la démission de son gouvernement. Malgré tout, Hama Amadou ne nourrira ni haine ni esprit de vengeance. Pour le Président du Moden Fa Lumana Africa, l’histoire politique récente de notre pays comporte des enseignements qui nous permettent de mieux baliser le chemin à parcourir, de mieux consolider les bases de notre action, de mieux affermir nos liens de fraternité dans le combat politique.
C’est cet homme de foi et de conviction, dont le destin force l’admiration, qui croupit injustement en prison depuis le 14 novembre 2015.
C’est cet homme pour qui, c’est le Niger d’abord, le Niger ensuite, le Niger toujours, que le Moden Fa Lumana Africa a choisi pour porter plus haut l’étendard du parti aux élections présidentielles du 21 février prochain.

Avec HAMA AMADOU en 2016, Construisons ensemble le Niger
UNE VISION :

Faire du Niger un Havre de Paix et de Prospérité à l’Horizon 2026
UNE AMBITION :

Redonner l’espoir au Niger et aux Nigériens
UN OBJECTIF :
Valoriser la Femme et la Jeunesse nigériennes

Onep