Dans l’attente de la publication des résultats par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l’Union européenne continue de suivre attentivement, notamment à travers sa Mission d’expertise électorale, la fin du processus électoral au Niger.

Celui-ci s’est déroulé dans un contexte inédit, un des candidats n’ayant pas été en mesure de faire campagne. Elle prend note de la baisse de la participation au deuxième tour et regrette qu’une partie des électeurs n’ait pas fait le choix de s’exprimer par la voie des urnes.

L’Union européenne appelle tous les acteurs politiques à poursuivre leurs efforts pour mener à terme le processus électoral, et à exercer les recours éventuels par les voies légales existantes.

Elle plaide pour l’établissement d’un climat politique apaisé, à travers un dialogue inclusif et constructif, contribuant à la consolidation de la démocratie et au bon fonctionnement de toutes les institutions.

Porte-parole Union européenne