Après la cérémonie de son investiture, samedi dernier, à laquelle les chefs traditionnels ont marqué de leur présence, le Président Issoufou Mahamadou a tenu à les rencontrer, hier.

L’audience s’est déroulée au Palais de la Présidence où dans une intervention, le Chef de l’Etat leur a chaleureusement exprimé toute sa reconnaissance. Il a saisi l’occasion pour leur rendre hommage pour, dira-t-il, « tout ce que vous faites pour le Niger et le peuple nigérien dans un rôle important et irremplaçable dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale ».

Ainsi le Président de la République a exhorté les chefs traditionnels à persévérer dans ce rôle de leadership social.
Du reste, a relevé le Chef de l’Etat, la responsabilité des chefs traditionnels et les valeurs morales et culturelles dont ils sont dépositaires plaident pour qu’ils s’impliquent davantage à la recherche des solutions aux questions sociales et de développement, notamment le respect des droits et libertés des Nigériens, la recherche du bien-être des populations à travers les programmes d’hydraulique villageoise et d’autosuffisance alimentaire, de santé, d’éducation, d’électrification rurale et de réalisation d’infrastructures routières.

Tout cela, a-t-il assuré aux chefs traditionnels, demeure au cœur de nos priorités pour ce second quinquennat. « Nous avons besoin de votre mobilisation pour la mise en œuvre de tous ces programmes», a souligné le président Issoufou Mahamadou.

Au nom de l’ensemble des chefs traditionnels, le Sultan de Dosso, l’honorable Djermakoye Maïdanda Seydou, a pris la parole pour réitérer, une fois encore, au Président de la République, les félicitations des chefs traditionnels et des populations de leurs entités respectives, tout en exprimant la fierté et la disponibilité des chefs coutumiers à l’accompagner dans la mise en œuvre du programme de développement de notre pays.

Mahaman Bako(onep)