‘’Tous ces investissements, toutes ces réalisations, seront véritablement un plus dans le rayonnement et la notoriété de la légendaire ville d’Agadez et, au-delà, de toute votre région’’, déclare SEM. Brigi Rafini.

’Messieurs les membres du Gouvernement ;

Monsieur le gouverneur de la Région d’Agadez ;

Messieurs les préfets ;

Monsieur le président du Conseil Régional ;

Monsieur le maire ;

Honorable sultan de l’Aïr ;

Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Organisation d’Agadez Sokni ;

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord remercier le sultan de l’Aïr, l’honorable Oumarou Ibrahim Oumarou, pour son engagement et sa disponibilité à œuvre aux côtés du comité d’organisation de Agadez Sokni. Je voudrais également m’acquitter d’un devoir, celui de vous transmettre les chaleureuses salutations du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence El Hadj Issoufou Mahamadou, et féliciter à son nom les populations de l’Aïr pour la bonne tenue du double scrutin législatifs et présidentiels et le soutien massif qui lui a été apporté.

Le Président de la République a, vous vous rappelez, pris l’engagement de tenir, après Dosso et Maradi, la fête tournante du 18 Décembre 2016 ici même à Agadez. Notre présence parmi vous ce jour marque le début des travaux qui donneront très certainement un nouveau visage à la ville d’Agadez.

Mesdames et Messieurs,

Si les Zarma ont rendu Dosso ‘’SOGHA’’ et les Katsénawa et Gobirawa ont fait ‘’Kolliya’’ à Maradi grâce à la fête tournante du 18 décembre, leurs frères et cousins Kel Tamajaq, par la grâce de Dieu, se proposent de rendre Agadez ‘’SOKNI’’ . Pour ce faire, ils mettront en valeur tout le charme de la région, toute la beauté artistique du Ténéré nigérien, démontrant ainsi toute la pertinence des fêtes tournantes de commémoration de la République, dont la vocation première est de doter nos capitales régionales d’infrastructures modernes.

En effet, il est prévu un important investissement de l’Etat de près de 50 milliards de francs CFA, et un autre gros investissement avec un privé dans le cadre du partenariat public-privé. Ces investis-sements concernent pour l’essentiel la voirie urbaine avec l’aménagement et le bitumage de 10 kms dans la ville d’Agadez, le dédoublement de la traversée de la ville d’Agadez, de la RTA, la réhabilitation des voies urbaines.

A cela s’ajoute la construction ou la réfection des infrastructures sportives et culturelles (stade, maison des jeunes, arène, tribune…). Comme à Dosso et Maradi, Agadez aussi sera dotée en infrastructures administratives, hydrauliques et énergétiques au profit des services techniques régionaux et départementaux, ainsi que des Forces de Défense et de Sécurité. Cela permettra d’accroitre les capacités d’hébergement de la région d’Agadez.

Mesdames et Messieurs,

Outre la capitale régionale, certains départements se verront dotés d’infrastructures modernes à la faveur du 18 décembre. Il s’agit notamment des départements d’Ingal, de Tchirozérine et d’Iférouane pour l’amélioration des sites touristiques (Cure salée, festival de l’Aïr, gravures rupestres Doubas)

Chers frères et sœurs d’Agadez,

Tous ces investissements, toutes ces réalisations seront véritablement un plus dans le rayonnement et la notoriété de la légendaire ville d’Agadez, et au-delà, de toute votre région. En effet, Agadez, la capitale de l’Aïr, est avant tout une ville historique, carrefour des échanges entre le Nord et le Sud, elle a vu jadis séjourner les riches caravaniers venus des différentes contrées du Sahara, les intellectuels arabes, les explorateurs européens et bien d’autres sommités religieuses qui lui ont donné ce visage hors du commun qu’on lui connait depuis toujours.

Ce brassage a fait d’Agadez une ville culturelle et islamique de premier plan. Jadis terre des dinosaures et autres animaux marins dont les ossements sont encore étudiés par les savants des grandes universités, espace de civilisations très anciennes, la région d’Agadez est aussi connue des touristes du monde entier pour ses gravures rupestres, ses chaînes de montagne et surtout son mythique désert du Ténéré.

C’est tenant compte de cette richesse multiple et variée que l’Organisation des Nations-Unies pour la Science et la Culture a élevé votre merveilleuse cité et la Réserve Nature de l’Aïr et du Ténéré au rang de patrimoine mondial de l’humanité.

Mesdames et Messieurs

En choisissant de célébrer le premier 18 décembre de son second mandat dans la ville d’Agadez, le Président de la République a voulu rendre hommage à la ténacité, à l’hospitalité et à la patience légendaire des populations de l’Aïr. En effet, plusieurs fois programmée, mais reportée, la fête tournante du 18 décembre de cette année se tiendra, INCHA ALLAH à Agadez, grâce à la détermination du Président de la République. C’est le lieu pour moi de lancer un appel à nos opérateurs économiques pour accompagner l’initiative de l’Etat en investissant massivement dans cette ville d’avenir.

La cérémonie qui nous rassemble ce matin, au-delà de la pose de la première pierre, permettra, j’en suis convaincu, au comité d’organisation de mettre en place des structures véritablement opérationnelles avec des femmes et des hommes capables de répondre aux exigences d’une telle mission. Vous me permettrez de mettre à profit cette occasion pour féliciter très chaleureusement le ministre Rhissa Ag Boula à qui a été confiée l’exaltante mission de conduire l’organisation de ce rendez-vous annuel de la jeunesse nigérienne.

Mesdames et Messieurs,

C’est le lieu aussi pour moi de lancer un vibrant appel à toutes la population de la Région d’Agadez afin qu’elle apporte son soutien et son assistance au Comité d’Organisation dans la réalisation de sa mission. Le Gouvernement, pour sa part, ne ménagera aucun effort, à l’exemple de Dosso et Maradi, pour la bonne tenue de cet évènement, cadre de brassage et d’expression culturels, artistiques et sportifs de notre jeunesse, et pour l’amélioration du cadre de vie de la capitale de l’Aïr.

Sur ce, je déclare officiellement lancés les travaux du programme Agadez SOKNI.

Je vous remercie de votre attention’’.

Onep

28 avril 2016
Source : http://lesahel.org/