La jeunesse engagée pour l’alternance (JEPA/COPA) c’est-à-dire la jeunesse de l’opposition tient à marquer sa désapprobation face aux discours des extrémistes qui travaillent à installer la chienlit dans le pays. C’est ce qu’elle a tenu à dire dans une déclaration qu’elle a rendue publique, le 7 avril dernier. Cette déclaration empreinte d’apaisement et de conciliation a été largement saluée par tous les nigériens épris de paix dans ce contexte d’après élections marqué par une bipolarisation exacerbée entre l’opposition et la majorité qui se regardent en « chiens de faïence ».

Se prononçant sur les élections qui viennent de se tenir au Niger, la JEPA rappelle que « Dieu, de qui vient tout pouvoir, nous recommande la patience et l’endurance dans tout combat, et dans toute épreuve. Loin donc de faiblir, devenons chacun, un leader du changement positif dans notre communauté. Et pour réussir cette mission, notre engagement pour les nobles idéaux que nous défendons doit puiser sa source dans le respect de la constitution du Niger, et celui des autres textes et règlements de notre cher pays. Il est venu l’heure, pour la jeunesse nigérienne de prouver sa maturité et son patriotisme ». En conséquence, la JEPA demande aux jeunes de l’opposition un apaisement en ces termes : « Abandonnons donc les invectives malsaines et autres insultes provocateurs dans notre vie quotidienne et sur les réseaux sociaux. Abandonnons la haine, les ressentiments et les rancœurs pour cultiver la divergence constructive de points de vue ». La JEPA a salué la justice nigérienne « pour la libération de la plupart des jeunes internautes incarcérés injustement ».

Cette déclaration des jeunes de la COPA 2016 se démarque singulièrement des diatribes habituelles auxquelles l’opposition politique a habitué les nigériens. Les positions tranchées et violentes ainsi que les attaques contre des personnes et les respectables institutions de la République semblent avoir fait place à un sens de responsabilité et de patriotisme.

Cette déclaration signifie que les extrémistes et les durs de l’opposition ont perdu la bataille contre les modé- rés qui ont choisi de mettre en avant le Niger au dessus de toute autre considération ou calcul politique. Dans un climat marqué par un silence de la COPA 2016 depuis l’investiture du président de la République, la JEPA a voulu donner la preuve qu’une nouvelle dynamique progressiste était en marche contre vents et marées. Cette déclaration est une source d’espoir pour l’ensemble des nigériens qui prient nuit et jour pour que la paix et la tranquillité prévalent au Niger.

Ibrahim B. ( Le Républicain du 14 Avril 2016)