C’est le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui a coordonné l’opération « Panama Papers » mettant en lumière un vaste système d’évasion fiscale. L’ICIJ est une organisation caritative à but non lucratif qui regroupe des journalistes, auteurs d’enquêtes retentissantes sur les paradis fiscaux. Installée à Washington, l’organisation regroupe 190 journalistes en provenance de plus de 65 pays, selon Le Point.fr.

Fondé en 1997 par le journaliste américain Charles « Chuck » Lewis, l’ICIJ est une organisation non gouvernementale qui a coordonné des enquêtes transfrontalières couvrant des domaines tels que la corruption, les activités criminelles internationales et l’évasion fiscale. Dirigée par le journaliste australien Gerard Ryle, l’équipe est assistée par des avocats et des experts, et fournit des données en temps réel à la presse dans le monde entier. Gerard Ryle avait émigré aux États-Unis en 2011 après avoir reçu un disque dur truffé de données secrètes.

A lire aussi…..MOUSSA AKSAR, UN JOURNALISTE DANS L’ÉLITE DE LA PRESSE D’INVESTIGATION AU NIGER

Notre confrère Moussa Aksar, du journal L’Evénement, spécialisé sur les questions sécuritaires, est partenaire du  consortium ICIJ. Il est reconnu pour sa détermination sans faille à dénoncer les scandales financiers et qui touchent à l’éthique et aux crimes transfrontaliers comme l’affaire des bébés importés. Avec ce consortium, notre confrère a participé à une enquête internationale sur les permis miniers en Afrique avec plusieurs autres journalistes de divers horizons.

EMS