Largement détruit lors des violentes manifestations anti-Charlie du 16 janvier 2015, le centre culturel franco-nigérien  (CCFN) de Zinder connaitra des travaux de réhabilitation.

L’Etat du Niger, à travers un comité mis en place au Cabinet du Premier ministre, au lendemain de ces manifestations, a décaissé des ressources qui permettront de conduire les travaux de réhabilitation qui doivent durer quelques mois.

La France, qui est aussi partenaire du centre, a consenti des efforts. Malgré les actes de vandalisme des manifestants surexcités évalués à plusieurs centaines de millions de francs CFA, les responsables du CCFN de Zinder n’ont pas baissé les bras. Ils ont redoublé d’initiatives pour que les jeunes, clients principaux du centre, continuent à avoir ce dont ils ont besoin en termes d’ouvrages, de conférences, de cours de français et de spectacles.

Source: Le Républicain No 2073 du 21 avril 2016