Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, mercredi en fin d’après-midi, venant d’Istanbul, en Turquie, où il a pris part lundi 23 et mardi 24 mai 2016 au Sommet Humanitaire Mondial, convoqué par le Secrétaire Général des Nations unies Ban Ki-moon.
Quelque 135 pays étaient représentés à cette première rencontre humanitaire mondiale qui s’était déroulée en présence notamment du Président turc Recep Tayyip Erdogan.

Lors de la cérémonie de clôture, M. Ban Ki-moon s’est dit « fier de ce sommet » et a appelé les membres du Conseil de sécurité « à la compassion, à la solidarité, et à faire preuve de volonté politique pour résoudre les conflits. »
Le Secrétaire Général de l’ONU a indiqué qu’un bilan de cette rencontre sera présenté à la prochaine Assemblée Générale de l’ONU en septembre.
Mardi matin, le Chef de l’Etat a co-présidé la Table Ronde dont le thème était : Faire respecter les normes qui protègent l’humanité.
Dans son intervention, SEM Issoufou Mahamadou a affirmé que le Niger estime que tous les Etats doivent prendre des engagements clairs pour renforcer le respect du droit humanitaire international et les instruments relatifs aux droits de l’homme.
SEM Issoufou Mahamadou a dit qu’il faut permettre aux populations qui en ont besoin, « de recevoir une aide alimentaire sans rencontrer d’obstacle », réduire le plus possible les préjudices causés aux civils et protéger les missions humanitaires et médicales durant les hostilités.
Le Niger, a-t-il assuré, « met tout en œuvre à garantir le respect des traités sur le plan humanitaire international régissant la conduite à tenir, en cas de conflit.armé. »
Après avoir rappelé que son pays a signé et ratifié la plupart des traités internationaux et conventions dans ce domaine, SEM Issoufou Mahamadou a affirmé que l’Etat du Niger s’engage à poursuivre les efforts déjà entrepris pour la prévention de toute conséquence néfaste des conflits sur les populations civiles à travers le respect des traités ratifiés, la loi nationale et les principes qui régissent l’action humanitaire.
En marge de ce Sommet, le Président Issoufou Mahamadou s’est entretenu, successivement, avec le Président de la Géorgie SEM. Georgi Margrelashvili et celui de la Libye SEM. Faiez Serrag.
A l’issue de l’entretien, M. Faiez Serrag s’est réjoui de cette « rencontre extraordinaire avec son frère le Président de la République du Niger. »
« Je suis conscient, qu’avec un tel dirigeant (le Président Issoufou Mahamadou), nous allons réaliser beaucoup de choses ensemble et traiter des sujets les plus graves auxquels sont confrontés nos deux pays », a dit le Président Serrag.
Les deux hommes d’Etat ont évoqué, entre autres, la situation sécuritaire dans la sous région, le développement du Sud libyen, les projets communs aux deux pays, les problèmes liés à l’immigration clandestine et les solutions à envisager ensemble pour y faire face, a-t-il ajouté.
Les relations économiques entre le Niger et la Libye et les défis les plus importants à relever, ont également été évoqués lors de cet entretien.
Le Président libyen a notamment cité les défis lés à la présence de DAESH, AQMI et des Groupes terroristes dans le Nord de son pays, soulignant la nécessite de faire face à ces problèmes graves en vue du développement et de la stabilité de la Libye.
Le Chef de l’Etat a reçu en audience la Ministre suédoise des Affaires Etrangères, Mme Margot Wallström.
A la fin de l’audience, Mme Wallström a indiqué qu’elle a eu une « rencontre constructive » avec le Président de la république, portant sur les « très bonnes relations » entre le Niger et la Suède.
« Nous étions partenaires hier, nous le sommes aujourd’hui et le serons demain », a-t-elle affirmé.
Le Président de la République s’est également entretenu avec Mme Bisa Williams, ancienne Ambassadrice des Etats-Unis au Niger et actuellement responsable de Williams Strategy Advisors, LLC.
SEM Issoufou Mahamadou était accompagné dans ce déplacement de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ibrahim Yacoubou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Magagi Laouan, Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes.

Abdourahmane Alilou AP/PRN