Dans un article précédent, nous disions que le tarif Hadj 2016 constitue la pomme de discorde entre le gouvernement et les Agences de voyage Hadj et Oumra. Malgré le Conseil des ministres qui a entériné la décision du ministre de Commerce de faire du Hadj une activité dont le tarif doit être rendu public, les Agences  de voyage Hadj et Oumra ne sont pas sur la même longueur d’ondes que le ministère et le Comissariat à l’Organisation du Hadj et Oumra (COHO).

 Ces Agences viennent de demander purement et simplement la démission du Commissaire Bello Garba en l’accablant de tous les noms d’oiseaux d’Israel. En effet, dans une déclaration lue par M. Kalla Moussa, Sécrétaire général de l’Association nigérienne des agences pour le pèlerinage et la Oumra (ANAP), à l’unamité la corporation des agences de voyage Hadj et Oumra demandent la démission de Cheikh Bello Garba car, estime-elle, le COHO est responsable de tout ce qui adviendrait et aussi constituerait « un frein au professionnalisme » de l’organisation du Hadj et la Oumra au Niger.

Le COHO est également accusé d’escroquerie à l’endroit des agences et des pèlerins par les Agences de voyage Hadj et Oumra. Selon ces dernières le COHO s’immiscerait dans le fonctionnement interne des agences. En attendant la réaction du COHO et de son Commissaire mis en cause, les nigériens avaient suivi avec surprise et inquiétude le ton assez dur utilisé par les agences de voyage ce qui n’est pas de nature à augurer un climat de sérénité dans un domaine où la sagesse doit être le maître mot.

Rappelons que le tarif Hadj initialement annoncé à 2 026 250 f est arrêté plutôt à 2 076 250 f.  Selon le ministre du commerce Alma Oumarou c’est un comité inclusif qui a été chargé de proposer ce tarif. « C’est ainsi qu’il a arrêté le montant à deux millions soixante-seize mille deux cent cinquante francs (2.076.250 F) CFA pour le Hadj 2016 : 1.000.000 F pour le billet d’avion ; 490.000F pour l’hébergement à la Mecque et à Médine ; 101.250 F pour la restauration et la couchette à Mina ; 150.000F pour le chèque du pèlerin ; 75.000F pour l’encadrement du pèlerin ; 60.000F pour le kit pèlerin ; et 200.000F pour la charge des agences. »

EMS