Le Nigeria, le Ghana et le Niger sont les trois premières puissances militaires en Afrique de l’ouest selon la dernière évaluation de Global Fire Power, une organisation américaine spécialisée sur les questions de défense.

Suivent la Côte d’Ivoire et le Mali, les deux autres pays de la région inclus dans le classement de l’organisation qui n’a pris en compte que 126 pays dans son étude.

Au niveau africain, l’Egypte, l’Algérie, l’Ethiopie, l’Afrique du Sud et le Nigeria forment respectivement le top 5 du continent. Arrivent ensuite dans l’ordre l’Angola, le Maroc, le Soudan, la Lybie et la RD Congo pour le top 10.

Outre la puissance économique (l’Afrique du Sud), les situations de crises ouvertes (luttes contre le terrorisme) ou de conflits latents notamment aux frontières semblent être le ferment des dépenses militaires des Etats.

L’on y note en outre des pays en proie à des tensions politiques intérieures comme le Zimbabwe (13è) et le Congo (27è), et des pays en sortie de crise comme l’Angola et la Côte d’Ivoire (23è).

Toutefois le Ghana, modèle démocratique qui jouit d’une grande stabilité figure à la 19èmeplace, devant le Cameroun, 20ème.

Notons par ailleurs au nombre de la trentaine des pays africains évalués le Kenya (11è), la Tunisie (12è), le Tchad (15è), le Mali (24è) le Gabon (26è).

Au niveau mondial, les Etats, la Russie et la Chine occupent le podium, suivis respectivement de l’Inde, la France, le Royaume-Uni, le Japon, la Turquie, l’Allemagne, et l’Italie pour le top 10.

Jean-Mermoz Konandi

financialafrik.com