Emboîtant le pas au Président de la République, l’Assemblée nationale, a, à son tour, renouvelé sa confiance au Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE M. Brigi Rafini, en adoptant, vendredi dernier, par 118 voix pour, 0 voix contre et 0 abstention, sa Déclaration de Politique Générale.

Selon la loi, pour être déclarée adoptée, la Déclaration de Politique Générale (DPG) devait recueillir le vote favorable de la majorité absolue des 171 députés composant l’Assemblée nationale soit 87 voix. Les députés de l’Opposition, qui étaient présents en début de cette séance plénière de vendredi, ont, contre toute attente, préféré se retirer par rapport à la procédure qui n’a pas été favorable à leur demande de suspension.
La suite de cette séance-cérémonie s’est déroulée dans la sérénité. Pendant plusieurs dizaines de minutes à la tribune de l’hémicycle, le Premier ministre, SEM. Brigi Rafini, a exposé à la Représentation nationale les grandes lignes de la politique que son Gouvernement va mettre en œuvre durant ce 2ème mandat de 5 ans expliquant qu’elle « découle du Programme de Renaissance II du Président de la République, SE M. Issoufou Mahamadou, et articulé autour de 8 axes principaux à savoir : promouvoir la renaissance culturelle ; poursuivre la consolidation des Institutions démocratiques ; assurer la sécurité des personnes et des biens ; garantir l’accès à l’eau potable pour tous ; assurer la sécurité alimentaire à travers l’Initiative 3N ; développer les infrastructures énergétiques et de communication ; développer les secteurs sociaux (éducation et santé) ; promouvoir l’emploi des jeunes.

assemblee
Comme le veut la procédure, aux termes de sa présentation, un débat a été ouvert avec un temps d’antenne égal de 3 minutes accordé à chaque député intervenant. Au cours de ce débat les députés se sont prononcés à la fois sur le contenu de la DPG mais aussi sur bien des questions d’intérêt national ou même local dont ils estiment devoir en parler en cette circonstance pour que le Gouvernement en tienne compte.

Le Premier ministre a ensuite repris la parole pour répondre point par point à toutes les préoccupations soulevées au cours du débat. Que ce soit à travers des critiques constructives, des contributions et des recommandations, les députés ont en général exprimé une haute appréciation du contenu de la DPG tout en rendant hommage à la personne du Premier ministre, SE M. Brigi Rafini, qui a déjà su traduire avec un sens élevé de devoir, de responsabilité et de probité morale le programme de Renaissance Acte 1 du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou. Bref, à la mise aux voix, le résultat était sans surprise. La DPG a été approuvée à l’unanimité des 118 députés ayant pris part au vote.

Mahaman Bako(onep)
lesahel.org