Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, était hier à Soudouré où il a pris part à une cérémonie d’hommage et de recueillement à l’occasion du Centenaire du premier Président du Niger indépendant, Feu Diori Hamani. Soudouré, c’est le village natal du Président Diori.

Organisé par le Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale par le biais d’un Comité National chargé à cet effet, cette cérémonie symbolique pour saluer la mémoire du 1er Président du Niger, a enregistré la participation d’éminentes personnalités tant du Niger que de l’étranger, surtout du Nigeria voisin avec une forte délégation constituée d’ancien Chefs d’Etat, d’Emirs et de Gouverneurs de ce pays frère et ami du Niger. Étaient présents à la cérémonie, le président de l’Assemblée nationale, SEM. Ousseini Tinni, le Premier ministre Chef du gouvernement M. Brigi Rafini ; les présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement et du Corps diplomatique ainsi que de plusieurs autres personnalités civiles et militaires. On notait également la présence de la Première Dame, Dr Malika Issoufou.

Plusieurs interventions ont été enregistrées lors de cette cérémonie. On retiendra entre autres les mots de remerciement de la famille Diori Hamani ; l’intervention du Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale ; le témoignage de M. Issa Boubé un proche collaborateur du Président Diori ; le témoignage de l’ancien Président du Nigeria, le Général Yakubu Gawon à la tête d’une forte délégation de ce pays frère venue pour la circonstance ; ainsi que le témoignage de l’ Ambassadeur du Maroc au Niger, pays frère et ami qui a accueilli le Président Diori après sa chute du pouvoir et pays dans lequel il fut aussi décédé avant que son corps ne soit par la suite rapatrié à Niamey et enterré dans son village de Soudouré. La cérémonie a été aussi marquée par la décoration des anciens compagnons de Feu Président Diori ainsi que le recueillement des officiels et des invités d’honneur sur la tombe du défunt.

Le Président de la République et la délégation qui l’accompagne, sont partis s’incliner sur le tombeau de cet illustre fils du Niger qui a conduit le pays à l’indépendance. En fait, les festivités entrant dans le cadre de ce Centenaire, est une initiative personnelle du Président de la République Issoufou Mahamadou qui a instruit le Ministère en charge de la Renaissance culturelle afin qu’un hommage digne de ce nom soit fait à cet illustre homme d’Etat qui, le premier, a porté haut et très loin à travers le monde, le nom du Niger avant et après l’indépendance. Toutes les personnalités qui ont pris la parole à l’occasion de cette cérémonie d’hommage symbolique, ont fait ressortir l’esprit visionnaire, pragmatique et grand bâtisseur de Diori Hamani. Le travail abattu par Diori Hamani durant ses activités politiques, est salué tant dans son pays qu’à l’extérieur.

Le président du Comité national d’organisation de ce Centenaire de Diori, le Professeur André Salifou, confiait hier à la cérémonie de Soudouré, que le Président de la République Française, le Général De Gaulle disait de Diori que l’Afrique a un homme d’exception, que cet homme là il faut le prendre tel qu’il est car il a des qualités exceptionnelles.

Le ministre de la Renaissance Culturelle, M. Assoumana Mallan Issa, lui disait que quand il était parti au Nigeria lancer les invitations à l’occasion de ce Centenaire de Diori, il a été édifié, surpris d’entendre comment certaines grandes personnalités de ce pays, qui ont eu à travailler avec Diori Hamani, louent les qualités de cet homme sur divers aspects des relations d’amitié et de coopération qui unissent le Niger et le Nigeria… C’était édifiant est enrichissant a indiqué M. Assoumana Issa qui a ajouté que ce que Diori a fait et construit au Niger est sans commune mesure. A titre indicatif, Diori, à la fin de son règne, a laissé aux Nigériens, de nombreuses Unités industrielles et ce malgré la modicité des moyens, du budget de l’Etat en ce temps là…
Puisse l’exemple de Diori Hamani nous inspirer a souhaité le Ministre de la Renaissance culturelle et de la modernisation. Au nombre des invités dont parle le Ministre Assoumana Issa et qui ont côtoyé le Président Diori Hamani, il y a le Dr Yusuf Maitama Sule Dan Masanin Kano, d’Elhadj Aminu Dan Tata ou encore, l’ancien Président Yakubu Gawon, l’ancien Président Abdousalami Abubakar, tous présents à la cérémonie d’hier. Il faut également souligner parmi les illustres personnalités venues au Niger, entre autres, le Gouverneur de l’Etat de Kano, l’Emir de Kano, Son Altesse Sanoussi Lamido, le gouverneur de Sokoto, l’Emir de Daoura, etc.

Le Ministre de la Renaissance culturelle devait indiquer que c’est pour renouer avec son devoir et sa tradition de mémoire que les Autorités de la 7ème République, au premier chef desquels SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, ont opportunément décidé d’honorer la mémoire de ce patriote averti qui, de par sa personnalité et ses combats aux multiples facettes, est indubitablement à lui tout seul, toute une histoire. Le 16 juin prochain, Diori Hamani aura cent (100) ans car il est né un 16 juin 1916 à Soudouré.

Le père de l’indépendance du Niger est aussi un grand patriote et un rassembleur, ont relevé de nombreux témoignages de Nigériens enregistrés hier à Soudouré. Prenant la parole à cette occasion, l’ancien directeur de Protocole de Président Diori Hamani, M. Issa Boubé, a souligné que tous les Nigériens, « ceux qui ont connu Diori Hamani, ceux qui ont entendu parler de lui, ceux qui ont été ses adversaires politiques, restent unanimes sur sa Grandeur : Grandeur d’âme, Grandeur d’esprit, Grandeur de Cœur, Grandeur tout cours…. Mais grandeur dont l’amplitude reste malheureusement connue que par ses proches collaborateurs, ses partenaires, ses parents et amis ». Issa Boubé a indiqué que le Président Diori Hamani est un homme prêt pour les sacrifices tant pour son que pour le Continent Africain. Diori est un homme sage a-t-il relevé qui se retrouve également dans des activités qui transcendent le Niger.

Quant aux témoignages des personnalités du Nigeria, ils ont eux beaucoup mis l’accent sur le fait que Diori Hamani les a beaucoup aidé lors de la guerre du Biafra car il a catégoriquement refusé de participer à la partition de ce pays frère et ami uni par des liens séculaires avec le Niger. Un aspect sur lequel a beaucoup insisté hier, à Soudouré, le Général Yakubu Gawon alors à l’époque, Président de la République Fédérale du Nigeria. Le Niger et le Nigeria sont des frères et des sœurs, ce qui touche le Niger touche le Nigeria et vis versa, ont souligné d’autres personnalités Nigérianes hier à la cérémonie de Soudouré.

Les décorations intervenues hier à Soudouré ont concerné aussi bien des personnalités Nigériennes que Nigérianes, dont une femme parmi les nationaux en la personne de Madame Ganda Amina Sala faite Officier de l’ordre national du Niger. Ce sont au total huit (8) Nigériens, anciens compagnons de Diori Hamani, que le Président de la République a décoré hier à Soudouré à l’occasion de ce Centenaire. Et au nombre des personnalités Nigérianes décorées, ont retiendra celle du Général Yakubu Gawon qui a été élevé à la dignité de grand Croix de l’Ordre National du Niger.

Après la cérémonie d’hommage et de recueillement, le Président de la République s’est rendu au Musée National Boubou Hama de Niamey où il a procédé à la pause de la première pierre du Pavillon Diori Hamani qui sera construit très bientôt dans cet Etablissement. A cette occasion, le Président de la République à fait une déclaration (lire l’intégralité ci-dessous).

Dans la soirée, le Chef de l’Etat a invité l’ensemble des délégations présentes à Niamey à l’occasion de ce Centenaire de l’ancien Président Diori Hamani, à une séance de rupture collective du jeûne de Ramadan.

Issaka Saïdou(onep)