Communiqué du Conseil des ministres du Lundi 06 Juin 2016

Le Conseil des ministres s’est réuni, ce jour, lundi 06 juin 2016, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.

Le Conseil des ministres a entendu une communication du ministre de la Défense Nationale sur la situation sécuritaire dans la Région de Diffa.

Suite à l’attaque menée par la secte Boko Haram le 03 juin dernier, le Ministre de la Défense Nationale accompagné de tous les chefs de Corps a effectué une mission sur Zone, notamment à Bosso.

Au terme de cette visite, le Ministre de la Défense Nationale a fait une communication sur sa mission au Conseil des Ministres Extraordinaire de ce jour, dédié à la situation sécuritaire à Diffa.

Il ressort de ce compte rendu les éléments humains suivants :

– le bilan actualisé de l’attaque est de 26 morts côté ami, dont 24 soldats nigériens et 2 soldats nigérians ;

– 112 blessés, dont 111 militaires et une femme civile ;

– côté ennemi 55 morts ont été enregistrés et de nombreux blessés.

En outre, contrairement à une rumeur savamment distillée par des gens qui semblent être des alliés objectifs de Boko Haram, la ville de Bosso est totalement sous contrôle.

Le Conseil des ministres a saisi l’occasion pour rendre un hommage vibrant à nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dont la vaillance n’a jamais été démentie, même si lors de cette attaque, elles ont été débordées par une incursion autrement plus massive. Ce débordement momentané fait partie des aléas et autres vicissitudes de la guerre.

Au terme de cette communication, le Président de la République, le Premier ministre et le Gouvernement présentent leurs condoléances attristées aux familles des victimes.Dans ce cadre un deuil national de trois (3) jours sera observé à partir de demain.

Au demeurant, le Gouvernement réaffirme sa volonté de continuer le combat sans faiblesse contre Boko Haram dont la défaite est inéluctable.

Sur le volet humanitaire, le Conseil des ministres a décidé d’activer rapidement avec ses partenaires «le mécanisme de réponse immédiate » pour renforcer l’aide aux populations civiles déplacées et/ou réfugiées.

L’ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le Président de la République a levé la séance. ».

Fait à Niamey, le 06 juin 2016

Le Secrétaire Général

du Gouvernement

GANDOU  ZAKARA