Après la lutte implacable lancée par le Président Issoufou Mahamadou contre la corruption et la mal gouvernance, le Gouvernement américain à travers le Conseil d’Administration du MCC a tenu sa réunion trimestrielle le 20 Juin 2016 et a voté pour approuver la proposition de projet de Niger Compact de $437 millions mettant l’accent sur le secteur agricole du Niger en améliorant l’accès à l’eau, les routes et les marchés.

Ce soutien renouvelé, alors qu’une rumeur folle circule à Niamey indiquant  que les Américains ont décidé de tourner le dos au Niger prouve une fois de plus que notre pays est sur la bonne voie.

Cependant, les Américains ont insisté sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Le Président Issoufou, qui, à travers l’opération Mai Boulala a décidé de tordre le cou à la corruption vient ainsi de bénéficier d’un soutien combien important qui va changer la vie d’au moins 3.9 millions de la population nigérienne.

Le compact a la possibilité de faire bénéficier  plus de 3,9 millions de personnes au Niger, où le secteur agricole emploie plus de 80 pour cent de la population.  Avec le compact, le MCC travaillera en partenariat avec le gouvernement du Niger pour:

Améliorer l’irrigation, y compris la réhabilitation et le développement de trois systèmes d’irrigation à grande échelle, augmenter les rendements des cultures, la durabilité des réserves des produits de pêche et de l’élevage ;       

– La remise à niveau des réseaux routiers afin d’améliorer sensiblement l’accès aux marchés et aux services ;

– Fournir la formation nécessaire pour le soutien des agriculteurs, en particulier les femmes et les jeunes;   

 –  Mettre en place des plates-formes de marché pour positionner des groupes d’agriculteurs compétitifs sur le marché;      

–  Reformer les politiques et institutions, y compris la mise en place de plan de gestion des ressources naturelles et utilisation des terrains ;

– Rendre plus abordable, permettre une plus grande disponibilité et application d’engrais ;        

– Mettre en place des capacités locales pour utiliser et entretenir de façon durable les infrastructures d’irrigation, les routes et les marches.

Le Conseil une fois encore a réitéré son espoir que le Niger maintienne un engagement à la bonne gouvernance, ce qui inclut le respect des principes démocratiques et le respect de la primauté du droit.

Outre l’approbation de la proposition de Niger compact, le Conseil a également examiné la Moldova, maintenant achevée, et le Sénégal compacte.

Ils ont également examiné « le paysage changeant de la pauvreté, » c’est. À-dire comment la géographie de la pauvreté s’est déplacée vers ce que nous appelons maintenant les pays pauvres à revenu intermédiaire ;

Comment réagissent les donateurs et l’ensemble des recherches menées qui explorent les différentes façons de mesurer et de définir la pauvreté et ce que cela pourrait signifier pour le MCC.

Il ne reste plus qu’au Président d’intensifier Mai Boulala et de « cogner les yeux » fermés, tous les indélicats.

Ibrahim Aghali (Web Contributeur) Tamtam Info News