Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu mercredi, 29 juin 2016, le Général de Division Patrick Brethous, Commandant de la Force Barkhane.

A l’issue de l’audience, le Général Brethous, en fin de mission à la tête de Barkhane, a déclaré à la presse avoir fait au Chef de l’Etat un point de la situation des opérations que cette force mène en appui des Forces Armées Nigériennes.

Il a indiqué avoir également évoqué  avec le Président Issoufou Mahamadou la situation politique et militaire dans l’ensemble du Sahara et notamment au Mali.

« De manière significative, a-t-il souligné, nous avons diminué la capacité de nuisance des forces terroristes qui étaient au Mali et qui se sont diffusées dans l’ensemble du Sahara.»

« Les armées des cinq Pays du G, appuyées par la France, mènent des opérations conjointes transfrontalières qui visent à entraver les flux de ces terroristes, et quand on les intercepte, à les neutraliser », a-t-il précisé.

  En ce qui concerne la coopération directe entre Barkhane et les Forces Armées Nigériennes, le Général Brethous a dit que « nous avons mené de nombreuses opérations dans le Nord du Niger afin d’entraver les flux des terroristes qui viennent de Libye et qui vont vers le Nord Mali. »

« La présence dans la durée des Forces Armées Nigériennes et de Barkhane dans le Sahara a un impact important sur ces terroristes parce que on les capture, on les neutralise, on en tue quelques uns et puis on entrave leurs flux surtout, et donc on leur interdit en fait de vivre normalement », a-t-il conclu.

Presidence.ne