Quelques sagesses et avantages du jeûne

Louanges à Allah le Savant le Sage. «Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite». Sourate 6, verset 59.  «Il connaît certes les secrets, même les plus cachés». Sourate 20, verset 7. Il entend et voit la marche d’une fourmi sur un rocher massif dans une nuit noire. «Il sait ce qui pénètre en terre et ce qui en sort, ce qui descend du ciel et ce qui y remonte. Et c’est Lui le Très Miséricordieux, le Pardonneur». Sourate 34, verset 2. Je témoigne qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration hormis Allah l’Unique sans associé, le Connaisseur de l’Invisible et du visible. Et je témoigne que Mouhammad est Son serviteur et Son Envoyé. Il est le plus constant des hommes dans le rappel de son Seigneur et le plus dévot de tous les humains. Qu’Allah répande sur lui Son salut, Ses prières et Ses bénédictions, sur sa famille et ses compagnons!

«يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَاتَعْمَلُونَ»

«O croyants! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites». Sourate 59, verset 18.

Nous continuons notre série de sermons pré-ramadaniens. Ainsi après avoir vu l’incitation au jeûne facultatif pendant le mois de Cha’bân, les différentes catégories des gens face à la venue de Ramadan et les préparatifs d’accueil, nous allons voir aujourd’hui avec l’aide d’Allah soubhanahou wa taala, quelques sagesses du jeûne afin de nous inciter mutuellement à aimer le jeûne et à l’accomplir avec amour et sincérité.

Sachez chers frères et sœurs en Islam qu’Allah soubhanahou wa taala a des secrets dans ce qu’Il légifère, des sagesses dans ce qu’Il prescrit et des  objectifs dans ce qu’Il crée. Parmi ces secrets et ces sagesses, il y en a ce que l’intelligence humaine comprend et il y en a ce qui lui échappe. C’est ainsi qu’Allah a évoqué quelques sagesses  du jeûne en disant:

«يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ  لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ»

«O croyants! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi vous atteindrez la piété». Sourate 2; verset 183.

Le jeûne est donc une voie pour atteindre la piété ou crainte d’Allah. Et le jeûneur est le plus rapproché de son Seigneur. Il s’est privé de nourriture, de boisson et des désirs charnels, son cœur s’est alors purifié et son œil a pleuré de la crainte de son Seigneur.

1- Le jeûne -chers humains- resserre les voies de circulation de la nourriture et du sang. Or ces voies sont celles qu’emprunte Satan pour circuler dans le corps humain, ainsi  son influence se trouve réduite ou anéantie avec le jeûne. C’est pourquoi le Prophète çallallahou a’layhi wa sallam, a dit:

«يا  معشرَ الشَّبابِ من استطاع منكم الباءَةَ فَلْيَتَزَوَّجْ فإِنّه أغضُّ للبصرِ و أحْصَنُ لِلْفَرْجِ و من لم يستطِعْ فعليه بالصومِ فإنه له وجاء».

«O jeunes gens, quiconque parmi vous est capable de se marier, qu’il le fasse car le mariage aide efficacement au contrôle du regard et à la protection du sexe. Et quiconque ne peut se marier,  qu’il jeûne alors, car le jeûne est un rempart pour lui». Rapporté par Alboukhâry et Mouslim.

2- Le jeûne affaiblit le désir charnel, annule l’effet de mauvais soupçons et contrecarre l’incitation aux péchés, ce qui permet au jeûneur d’avoir la clairvoyance et l’éveil d’esprit.

3- Le jeûne rappelle au jeûneur ses frères les déshérités, les pauvres, les indigents si bien qu’il s’empresse de sympathiser avec eux et de leur apporter aide et secours.

4- Le jeûne est une école pour l’éducation de l’âme, la purification du cœur et la protection des organes du corps.

5- Le jeûne est un secret entre le serviteur et son Seigneur le Très Haut qui a dit dans un Hadîs sacré:

«كُلُّ عملِ ابنِ آدمَ له إلا الصيام فإنه  لي و أنا أجزي به»

«Toute œuvre du fils d’Adam lui appartient excepté le jeûne qui est à Moi et c’est Moi qui en fixerai la rétribution…». Hadîs sacré rapporté par Alboukhâry et Mouslim; ceci à cause du fait que le jeûne est une adoration que nul en dehors d’Allah ne peut remarquer contrairement à la prière, la Zakât, le Hadj…

* Les pieux prédécesseurs de cette Oummah avaient compris que le jeûne est une adoration qui rapproche le serviteur de son Seigneur et qui constitue une saison de compétition dans l’accomplissement de bonnes œuvres et une occasion de recevoir les bienfaits divins, ils avaient alors pleuré de joie à l’accueil du Ramadan et avaient pleuré de tristesse à sa fin.

* Les pieux prédécesseurs de cette Oummah avaient compris la valeur du jeûne, ils avaient alors aimé le Ramadan et sacrifié leurs temps, leurs biens et leurs âmes dans la recherche de l’agrément de leur Seigneur. Ils avaient ainsi animé les nuits de Ramadan par les prières nocturnes avec humilité et pleurs devant  la grandeur du Créateur. Et ils avaient animé ses journées par le Zikr (le rappel d’Allah), la récitation du Saint Coran, l’enseignement, l’appel à Allah, la recommandation du bien et la censure du mal…

* Les pieux prédécesseurs de cette Oummah avaient compris que le jeûne procure la joie des yeux, le repos de l’âme et l’élargissement du cœur, ils avaient alors profité des objectifs, des enseignements et des sagesses du jeûne pour éduquer leurs âmes, purifier leurs cœurs et ennoblir leurs comportements. Ils se retraitaient dans les mosquées pour se rappeler Allah, réciter Son Livre, se prosterner devant Lui et pleurer de Sa crainte. Ils avaient ainsi protégé leurs langues, leurs yeux et leurs oreilles de tout ce qui est interdit.

Chers frères et sœurs en Islam, emboîtez les pas de ces pieux prédécesseurs, imitez-les et faites  le maximum d’effort pour accomplir de bonnes actions afin qu’Allah vous fasse miséricorde!

«يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا ارْكَعُوا وَاسْجُدُوا وَاعْبُدُوا رَبَّكُمْ وَافْعَلُوا الْخَيْرَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ» سورة الحج/ 77

«O vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien  afin que vous réussissiez! Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Ibrâhîm…». Sourate 22, versets 77 et 78.

 6- Chers frères et sœurs en Islam, le renforcement de l’unité des musulmans pendant ce mois de Ramadan est une autre sagesse non moins importante du jeûne. En effet, durant le Ramadan, les musulmans accomplissent tous leurs actes ensemble: ils jeûnent ensemble depuis l’aube, ils se retiennent ensemble des interdits et partagent ensemble le soir la joie de la rupture. Le jeûne réalise et renforce l’amour, la fraternité et la fidélité.

7- Le jeûne tient lieu de compensation pour les fautes et efface les péchés comme le Prophète prière et salut d’Allah sur lui, a dit:

«الصَّلَوَاتُ الْخَمْسُ وَالْجُمْعَةُ إِلَى الْجُمْعَةِ وَرَمَضَانُ إِلَى رَمَضَانَ مُكَفِّرَاتٌ مَا بَيْنَهُنَّ إِذَا اجْتَنَبَ الْكَبَائِرَ».

«Les cinq prières quotidiennes [effacent les petits péchés qu’il y a entre elles], la prière du Vendredi [efface les petits péchés qu’il y a entre deux vendredis] et le jeûne du Ramadan [efface les petits péchés qu’il y a entre deux Ramadan], à condition que les grands péchés soient évités». Rapporté par Mouslim. C’est-à-dire les petits péchés commis entre deux prières successives ou deux vendredis successifs ou deux Ramadans successifs ou deux Oumras successives, sont pardonnés à condition que les grands péchés soient évités.  Ce Hadis est confirmé par le verset 31 de la Sourate 4 où Allah soubhanahou wa taala a dit:

«bÎ) (#qç6Ï^tFøgrB tÍ¬!$t6Ÿ2 $tB tböqpk÷]è? çm÷YtãöÏeÿs3çR öNä3Ytã öNä3Ï?$t«Íhy Nà6ù=ÅzôçRurWxyzôB $VJƒÌx. ».

»Si vous évitez les grands péchés qui vous sont interdits, Nous effacerons vos [petits] péchés de votre compte, et Nous vous ferons entrer dans un endroit honorable (le Paradis)«.

8- Le jeûne maintient la santé de l’homme car il permet l’élimination de mauvaises matières du corps. Il assure le bon fonctionnement de l’estomac, purifie le sang et favorise la méditation. Le jeûne illumine l’esprit, élève l’âme et ennoblit le caractère.

Quand l’homme jeûne son âme s’humilie, ses ambitions se réduisent, ses désirs et penchants s’affaiblissent c’est pourquoi son invocation est exaucée car il vit dans la proximité de son Seigneur le Très Haut, il vit dans un état presque angélique.

9- Le jeûne met réellement en évidence l’adoration du serviteur pour son Seigneur, son obéissance aux ordres d’Allah, sa soumission à Sa loi et son abandon des désirs et passions du corps et de l’âme.

10- Le jeûne est une victoire sur l’âme et la passion et il est la moitié de la patience, c’est pourquoi quiconque l’abandonne sans motif valable ne pourra ni vaincre Satan ni avoir le dessus sur son âme et ses désirs.

11- Le jeûne est une grande expérience pour l’âme afin qu’elle soit prête pour affronter les problèmes de la vie et les vicissitudes du temps et afin qu’elle puisse porter le fardeau de grandes tâches islamiques tels que le combat au sens large du terme pour la cause d’Allah, l’altruisme, le sacrifice et le courage face aux adversités. C’est pourquoi lorsque Taloût a voulu combattre ses ennemis, Allah a éprouvé son armée par une rivière:

«فَلَمَّا فَصَلَ طَالُوتُ بِالْجُنُودِ قَالَ إِنَّ اللَّهَ مُبْتَلِيكُمْ بِنَهَرٍ فَمَنْ شَرِبَ مِنْهُ فَلَيْسَ مِنِّي وَمَنْ لَمْ يَطْعَمْهُ فَإِنَّهُ مِنِّي إِلَّا مَنْ اغْتَرَفَ غُرْفَةً بِيَدِهِ فَشَرِبُوا مِنْهُ إِلَّا قَلِيلًا مِنْهُمْ فَلَمَّا جَاوَزَهُ هُوَ وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ قَالُوا لَا طَاقَةَ لَنَا الْيَوْمَ بِجَالُوتَ وَجُنُودِهِ قَالَ الَّذِينَ يَظُنُّونَ أَنَّهُمْ مُلَاقُو اللَّهِ كَمْ مِنْ فِئَةٍ قَلِيلَةٍ غَلَبَتْ فِئَةً كَثِيرَةً بِإِذْنِ اللَّهِ وَاللَّهُ مَعَ الصَّابِرِينَ»

«Puis au moment de partir avec les troupes, Taloût dit: «Voici: Allah va vous éprouver par une rivière: quiconque y boira ne sera plus des miens; et quiconque n’y goûtera pas sera des miens, excepté celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main». Ils en burent, sauf un petit nombre d’entre eux. Puis, lorsqu’ils l’eurent traversée (la rivière), lui et ceux des croyants qui l’accompagnaient, ils dirent:  «Nous voilà sans force aujourd’hui contre Djâloût (Goliath) et ses troupes!» Ceux qui étaient convaincus qu’ils auront à rencontrer Allah dirent: «Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et Allah est avec les Çâbiroûn (endurants)». Sourate 2, verset 249.

La victoire fut ainsi emportée par ceux qui ont eu victoire d’abord sur leurs âmes et leurs passions, ceux qui se sont retenus de boire l’eau. Tandis que les esclaves, des passions, ceux qui se sont soumis à leurs âmes ont fait défection et furent vaincus.

Craignez donc Allah chers frères et sœurs en Islam! Soumettez-vous à Lui, vous connaîtrez le bonheur dans cette vie et dans la vie future! Rappelez-vous que Dieu se comporte toujours envers vous comme vous vous comportez envers Lui et envers Sa religion et Ses serviteurs!

Qu’Allah nous assiste dans toutes les situations et qu’Il nous aide à accomplir les œuvres qui Lui plaisent! Qu’Il nous protège ainsi que nos familles, notre pays et les autres pays islamiques.

Cheikh Boureïma Abdou Daouda