Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a reçu ce mardi 07 juin matin au palais présidentiel, son homologue nigérien Mahamadou Issoufou en visite d’amitié et de travail de quelques heures à N’Djaména. La situation sécuritaire dans le bassin du Lac-Tchad avec en toile de fond, le dernier rebondissement des attaques de la ville de Bosso au Niger a été au centre des échanges entre les deux Chefs d’Etat.

Au cours d’un entretien élargi aux officiels tchadien et nigérien et aux principaux responsables du Commandement de la Force Mixte Multinationale ( FMM ) les deux partis ont largement évoqué, la lutte contre la nébuleuse secte  Boko Haram. La visite du Chef de l’Etat du Niger intervient juste quatre jours après l’attaque de Bosso (NIGER), qui a fait plusieurs morts et de nombreux blessés. Le Président nigérienMahamadou Issoufou, est venu auprès du Président en exercice de l’Union africaine IDRISS DEBY ITNO, pour  chercher des voies et moyens permettant notamment de lutter efficacement  contre ce groupe terroriste djihadiste dont le seul objectif est d’endeuiller, les populations innocentes.     

Une conférence de presse conjointe a marqué la visite du Chef de l’Etat nigérien au Tchad. Le Président nigérien Mahamadou Issoufou, a signifié à la presse que les exactions commises par la secte Boko Haram  ternissent l’image de l’islam, qui prône la Paix, la tolérance et la cohésion sociale. « Nous sommes déterminés à combattre cette organisation criminelle, créer les conditions de la sécurité de nos populations, mutualiser nos moyens, nos capacités de renseignements et opérationnelles pour vaincre cette organisation, nous sommes déterminés à venger la mort de nos soldats, et je sais que nous allons nous organisés en conséquence pour  qu’une victoire définitive soit assurée » a martelé Mahamadou Issoufou.

Pour le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, la nébuleuse Boko Haram, a refait surface après une période d’hibernation.  Avec une stratégie traduite sur le terrain par des mines anti personnelles et anti chars. Pour anéantir ce groupe terroriste. IDRISS DEBY ITNOdemande aux pays membres de la CBLT et à la Force Mixte Multinationale de multiplier, les actions en vue d’éradiquer Boko Haram. Face au drame de Bosso, le Chef de l’Etat tchadien IDRISS DEBY ITNO a ajouté « quelque soient les maigres moyens que nous disposons, nous ne devrions pas attendre, nous devrions répondre… nous allons agir avec nos moyens,  puisque Boko Haram agit avec ses moyens et nous serons à mesure de protéger nos populations et nos territoires».

www.presidence.td