La 27ème Session ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) a débuté, hier après-midi, 17 juillet 2016, à Kigali, au Rwanda, sous la Présidence de SEM Idriss Deby Itno, Président du Tchad, Président en exercice de l’UA.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence notamment des Chefs d’Etat africains dont SEM. Issoufou Mahamadou, arrivé vendredi après-midi, 15 juillet 2016, à Kigali. Les Premières Dames d’Afrique, dont Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, ont également participé à cette cérémonie. Cette séance publique d’ouverture de la Conférence a été marquée par le discours de bienvenue du Président rwandais, SEM Paul Kagamé, de celui d’ouverture du Président en exercice ainsi que de ceux de Mme Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l’UA, de M. Mahmoud Abass, président de l’Autorité de Palestine et de Mme Francine Muyanba, Représentante de la Jeunesse Africaine.
L’ouverture officielle du Sommet a été également marquée par le lancement du passeport de l’Union Africaine. A cette occasion, le Président en exercice de l’UA SEM Idriss Deby Itno et le Président du Rwanda, hôte du Sommet, SEM Paul Kagamé, ont reçu leur passeport africain. Les autres Chefs d’Etat recevront également leurs passeports au cours de cette Conférence prévue pour s’achever ce lundi après-midi.

Les ministres des Affaires Etrangères, les Ambassadeurs et les représentants permanents des Etats membres de l’UA seront aussi parmi les premiers bénéficiaires du passeport africain.
L’objectif de ce passeport est de faciliter, à terme, la circulation des personnes et des biens en vue de l’intégration économique et sociale du continent. Le thème du Sommet est : « 2016, Année Africaine des Droits de l’homme avec un accent particulier sur les droits des femmes ». Lors de la séance à huis clos, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se pencheront notamment sur l’intégration continentale et la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) 2017, les réformes du Système des Nations Unies, l’adoption du budget 2017 de l’Union Africaine et les élections des membres de la Commission. Ainsi, les participants au Sommet vont procéder à l’élection et la nomination du Président et du Vice-président de la Commission, aux élections des Commissaires et de quatre juges de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CAFDHP).
Trois candidats sont en lice pour succéder à la Sud-africaine Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, à la tète de la Commission de l’UA, jusqu’en 2020. Il s’agit de l’ougandaise Speciosa Wandira-Kazibwé, de l’équato-guinéen Agapito Mba Mokuy et de la botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi. Samedi 16 juillet 2016, deux importantes réunions s’étaient tenues en prélude au Sommet. Il s’agit des Consultations du Comité d’Orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD (HSGOC) et de la Retraite des Chefs d’Etat et de Gouvernement sur le Financement de l’Union Africaine.
Cette Retraite s’est déroulée en présence notamment du Président de la République. Elle a examiné le nouveau mécanisme de financement de l’UA, notamment les activités, programmes et opérations de maintien de la paix de l’Organisation. Il s’agit, pour l’Union Africaine, d’assurer plus d’autonomie en ce qui concerne ce financement.
Dans son discours d’ouverture, le Président Idriss Deby Itno a affirmé que la Retraite des Chefs d’Etat sur le financement de l’organisation a abouti à des résultats historiques, en trouvant une formule, « acceptée par tous », de financement durable de l’Union Africaine, basée sur les moyens propres des Etats membres.
Le Président en exercice s’est également réjoui du lancement du passeport africain, affirmant qu’il s’agit-là d’une « décision très importante. ». SEM Idriss Deby Itno a par ailleurs demandé aux Etats africains de s’acquitter de leurs cotisations statutaires. Face à l’insécurité et à la montée en puissance du terrorisme international, le Président en exercice de l’UA a appelé à faire de la Force Africaine en Attente (FAA) « une réalité tangible. ». « Nous devons nous préparer…pour riposter à toutes les menaces », a-t-il lancé, tout en fondant l’espoir en la mise en place d’un Fonds Spécial destiné à la lutte contre le terrorisme.
La veille du Sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont également pris part à la Réunion du Comité de Haut niveau sur le Commerce Africain (HATC), à la Réunion du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs et à la Réunion du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine.
A son arrivée vendredi à Kigali, le Président de la République a été accueilli à la passerelle de l’avion, à l’Aéroport International, par le Secrétaire d’Etat chargé des Mines au Ministère rwandais des Ressources Naturelles, M. Imena Evode. Il a ensuite reçu les honneurs militaires avant d’avoir un entretien au Salon d’Honneur de l’Aéroport avec M. Evode.
Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement, de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, du Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur M. Ibrahim Yacoubou et de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant Mme Amadou Aissata.

Abdourahmane Alilou AP/PRN