Le Président Issoufou Mahamadou, a officiellement inauguré le mardi, 2 août 2016 dernier l’Hôpital Général de Référence de Niamey, construit à hauteur de 44 milliards grâce à la coopération chinoise qui a produit déjà plusieurs grandes infrastructures au Niger.  Un hôpital qui a pour vocation d’être un centre hospitalier de référence aux formations sanitaires de 3ème niveau et qui permettra de délivrer des soins et services principalement tertiaires aux malades internes et externes. Cet hôpital qui est le plus grand et le plus moderne en Afrique de l’Ouest permettra également de soulager les finances publiques en mettant fin aux évacuations sanitaires qui plombent les caisses de l’Etat. La cérémonie a eu lieu devant une foule nombreuse en présence du Président de l’Assemblée Nationale, M. Ousseini Tinni, du Premier Ministre,  Brigi Rafini, des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement et du Corps diplomatique et de plusieurs personnalités civiles et militaires.

Le Président de la République a salué l’excellence de la coopération entre le Niger et la Chine en soulignant que cet hôpital est « un outil extrêmement important pour les soins de santé au Niger et même pour l’Afrique de l’Ouest ». Il a ajouté que « cet hôpital, très bien équipé, sera animé par des spécialistes nigériens et chinois et contribuera à réduire le nombre des évacuations sanitaires qui ont un coût considérable sur le budget de l’Etat nigérien ».

Construit sur  16 hectares par l’entreprise chinoise CGC,  l’hopital situé au quartier Koira Tégui de Niamey a une capacité de 500 lits.  Il dispose de tous les services  à savoir des urgences, la cardiologie, et un bloc opératoire composé de 16 salles, un laboratoire, une banque de sang, des imageries, et des services d’hospitalisations sans oublier des ambulances médicalisées.

 Quant à l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, M. Shi Hu, il a indiqué que cet hôpital est à ce jour le plus grand hôpital financé à l’étranger par le Gouvernement chinois.

Le Ministre de la Santé Publique, M. Kalla Moutari,  a souligné que « les progrès rapides et constants dans le domaine de la médecine imposent au Ministère de la Santé Publique d’offrir des soins de qualité à toute la population ». A ce sujet il a indiqué qu’il offrira « tous les soins et services tertiaires, en plus de permettre la réduction fort significative de taux élevé d’évacuations sanitaires en Europe et qui greffent à l’Etat plus de 5 milliards de FCFA par an ».

Lors d’un point de presse qu’il a animé la veille de l’événement le ministre de la santé avait promis que « « le 2 août 2016 sera un grand jour pour le Niger et pour la santé ». Il avait également affirmé que « les tarifs sont bien étudiés et seront certainement à moindres coûts d’autant que même ceux qui ont la chance d’être évacués hors du Niger coûtent plus de cinq milliards par an à l’Etat. C’est du reste pourquoi cet hôpital sera un EPA (établissement à caractère administratif), qui doit conserver son caractère social ». Il avait demandé au public d’être « compréhensif, d’avoir un comportement propre à garder le standing du centre ». Kalla Moutari avait également annoncé que « un Nigérien sera nommé Directeur général de l’hôpital de référence et qu’un chinois le secondera ; quant aux médecins, ils seront Nigériens, mais aussi Chinois, Turcs, Cubains, etc. ».

A l’issue d’un entretien qu’il a eu en septembre 2011 avec le Président Issoufou Mahamadou, l’ambassadeur de Chine  avait annoncé avoir discuté avec le chef de l’Etat de la construction d’un hôpital de référence. La promesse a ainsi été tenue grâce à la volonté des dirigeants chinois et nigériens et grâce au dynamisme de la coopération qui les unit.

Garé Amadou