Une surprise ! C’est le moins qu’on puisse dire à propos de l’inspecteur d’Etat à la retraite, Guingarey Banakoye qui vient de publier  ‘’L’AFRIQUE PEUT-T-ELLE S’UNIR ?’’. C’est dire que le vérificateur chevronné vient de commencer la publication de ses mémoires là où l’on s’attend le moins. L’homme à la rigueur que ses pourfendeurs qualifient de ‘’chroniquement maladive’’ aurait pu lever un coin du voile sur ses investigations au plan national notamment entre autres sur ‘’le programme spécial’’ du président Tandja où il a fait trembler plus d’un gestionnaire indélicat. Une partie remise ? Il a préféré faire son baptême de feu comme écrivain sur un pan de sa vie méconnu du grand public à savoir sa carrière à la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (C.E.A.O.). Raison pour laquelle d’ailleurs l’ouvrage a pour sous-titre : « L’exemple de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (C.E.A.O.) et ses pages sombres ».

Dès l’introduction l’auteur décline son objectif en éditant ce livre : « L’esprit de l’ouvrage se veut pédagogique dans la mesure où les problèmes posés et les enseignements qui en découlent restent toujours d’actualité. Je demeure convaincu que ‘’la vieille garde’’ que nous sommes a beaucoup d’expériences, bonnes ou moins bonnes, à faire connaitre aux générations plus jeunes, pour les accompagner dans leur parcours professionnel, pour peu que ces dernières veuillent bien s’en inspirer (pour les bonnes) ou s’en défaire (pour les mauvaises).

Le lecteur découvrira les différentes péripéties de l’ancêtre de la CEDEAO à ses débuts et sera également édifié sur des enjeux autour de nos institutions régionales et sous régionales.  Car Guingarey Banakoye, « Cet empêcheur de profiter d’une manne qui n’appartient à personne et pour laquelle on était venu de si loin », avait décidé de dévoiler certaines difficultés et balbutiements d’une d’entre elles notamment la CEAO.

En attendant la suite de ses mémoires, l’on peut dire que ‘’L’Afrique peut-elle s’unir ?’’ vient à point nommé en ces temps qui courent où la corruption gangrène nos institutions aussi bien nationales et internationales. Cet ouvrage comme une tranche de vie de l’auteur est à lire absolument aussi bien par les gestionnaires que les profanes soucieux de la bonne gouvernance de la chose publique. L’auteur, Guingarey Banakoye, né en 1939 à Harikouka (Téra), en plus de son expérience nationale et internationale est diplômé du Centre de formation Administrative de Niamey, de l’Ecole Nationale des Services Extérieurs du Trésor de Paris, de l’Université d’Ottawa, du Crédit Communal de Belgique et de l’Institut International d’Administration Publique de Paris.

EMS