L’exploit d’Alfaga et l’unanimité des Nigériens autour de ce jeune homme traduit sans conteste le besoin d’une icône, une personnalité fédératrice incarnant l’esprit du peuple nigérien. Cet archétype à l’image de Mandela pour la nation arc en ciel qui inspire et motive  grands et petits à regarder tous ensemble dans la même direction, le Niger en a vraiment besoin.

On a rarement vu l’engouement suscité par le phénomène Alfaga au Niger. La fête était belle de sorte qu’on a eu un temps de répit pour oublier tout ce qui nous divise et distrait en tant que peuple. Sur toute la ligne, la manifestation pour célébrer la performance de ce taekwondoiste – qui a vraiment son avenir devant lui –  a été un succès éclatant.

Mais au-delà du folklore et du cérémonial, ce rendez-vous du peuple nigérien avec lui-même occasionné par notre champion national Abdoul Razak Issoufou Alfaga est assez riche en enseignements. C’était un véritable cours magistral de leadership. La jeunesse subitement mise en avant et valorisée, l’exaltation des valeurs comme le travail, le mérite, la discipline, le sacrifice, le patriotisme sont d’autant des vertus essentielles pour la renaissance d’une nation.

Au finish, l’on avait un sentiment de motivation pour tous et la fierté de ressentir cette ascension fulgurante de  l’image du Niger dans le monde entier. Aucun son de cloche discordant n’a été enregistré. C’était le Niger qui était à l’honneur. Les faits et gestes des autorités n’ont donné rien à redire même au plus incrédule des opposants.

Le Président de la République a eu les mots justes en disant : ‘’ Alfaga tu es une icône, une idole, un modèle pour la jeunesse’’. C’était un moment surréaliste vécu par le peuple nigérien ce jeudi. Un moment historique. Un témoignage qui prouve à suffisance que lorsque nous sommes unis et solidaires, rien ne peut nous ébranler.  Ce moment de pensée positive c’est aussi un moment de sursaut national qui nous inspire à penser aux victoires futures.

Les jalons des médailles futures ont été déjà posés à l’unisson. Si seulement cet esprit d’unité et de solidarité nous hante  tant soit peu, on pourra déplacer des montagnes. Des comme  Alfaga, le Niger a tant besoin. C’est pourquoi il nous faudrait bannir la haine, la division, la convoitise, l’hypocrisie, la jalousie et toutes ces considérations négatives qui ne mènent à rien… ‘’pour un Niger uni et prospère’’, comme dirait l’autre.

EMS