Lorsque des évènements significatifs de nature à engendrer une grogne sociale se passent au Niger, en général ils sont ignorés, et avec le temps qui passe, oubliés. Nous voulons donner une nouvelle dynamique à cette approche, passer de l’émotionnel au rationnel dans la gestion des questions publiques.

Monsieur le ministre, le jeudi 25 août 2016, le Peuple du Niger dans son ensemble a célébré avec fierté et dans la communion le mérite d’Issoufou Alfaga, champion olympique historique pour le Niger, reconnu et décoré par le peuple et leadership de la nation.

Ces évènements ont fait vibrer toute la jeunesse du pays et réveiller sa fibre patriotique. Un nouvel espoir et un nouveau rêve allaient naître. Car, toutes les Nigériennes et tous les Nigériens, savaient combien il était important et nécessaire que les talents soient davantage valorisés dans notre pays et les mérites récompensés, dans tous les domaines (éducatif, sportif, culturel, économique, politique…).

Il nous a toutefois été donné de constater que M. le ministre qu’en procédant à la remise des récompenses financières, vos services et vous, avez choisi une méthode de règlement en espèces, qui, au delà de l’émotion suscitée dans le public, de notre point de vue, présente des multiples désavantages allant de la promotion d’une image négative du Niger dans le monde et à travers les réseaux sociaux, au caractère purement et simplement illégal de l’opération, en passant par les risques sociaux et sécuritaires pour les récipiendaires.

Nous sommes parfaitement conscients de l’état de fait suivant lequel plusieurs paramètres de complexité, d’urgence et dynamiques de pouvoir peuvent avoir été conjugués à votre processus décisionnel et les méthodes de communication choisies, mais les constats sont factuels : une rare dynamique a été brisée, une jeunesse démobilisée, et peut être des personnes socialement mises en danger. Dans des sociétés plus avancées, moins que te tels actes auraient entraîné la démission de leur auteur.

Il existe aujourd’hui des compétences volontaires et disposées, consacrant leur temps, énergie et talents à faire changer l’image du Niger dans le monde et faire éveiller sa conscience collective vers un meilleur futur pour les générations à venir. Faites appel à eux, ils vous assisteront et conseilleront, sans rien demander en retour.

Monsieur le ministre, nous vous invitons à inscrire vos actions dans le cadre d’un Niger différent, porté par un effort collectif, une responsabilité effective, et un sens des dispositions à servir l’intérêt général à travers les générations. Nous savons pouvoir compter sur votre clairvoyance pour les situations à venir.

Ont signé :

Aminatou Hainikoye, Consultant Juriste, Boubacar Diallo, Journaliste Indépendant, Kader Kaneye, Expert comptable, Hélène Ayika Traoré, Entrepreneur, Inna Karanta, Activiste web, Seydou Souley Mahamadou, Entrepreneur, Seydou Djibril, Journaliste Consultant Tamimoudari Noma, Citoyen