Après la visite officielle du président Issoufou Mahamadou en juin dernier à Bonn, c’est au tour de la chancelière Angela Dorothea Merkel de venir à Niamey. Pour la première fois. La chancelière est attendue le 10 octobre, pour une demi-journée. Aussi, cette visite fait suite à celle de ses ministres des Affaires étrangères et de la coopération qui étaient dans notre pays, il y a seulement quelques mois. Tout ce ballet prouve la bonne santé des relations entre le Niger et l’Allemagne et la crédibilité de notre pays sur la scène diplomatique internationale.

Selon la revue de la Coopération allemande parue récemment, pour la période 2014-2016, «  le gouvernement allemand a approuvé une nouvelle tranche (d’appui, NDLR) de 70,5 millions d’euros ». Ce, parce que le Niger fait partie des pays prioritaires de la Coopération allemande.

Actuellement, la Coopération allemande intervient sur plusieurs pôles prioritaires comme la décentralisation et la bonne gouvernance, la sécurité alimentaire et l’agriculture productive et sur des programmes et projets hors pôles prioritaires comme l’éducation, la santé, la prévention des conflits liés à la transhumance transfrontalière, le renforcement des capacités de la police nationale, le soutien à l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).

Autant Issoufou Mahamadou a insisté sur le renforcement du rôle de la MINUSMA au Mali et la lutte contre le terrorisme, les investissements et la formation professionnelle et technique lors de sa visite en Allemagne, autant Angela Merkel abordera, sans doute, les questions de lutte contre le terrorisme, humanitaires et les migrations irrégulières. Toutes ces questions sont des conditions du développement pour un pays comme le Niger.

Outre les appuis du gouvernement fédéral, le Niger reçoit ceux des ONG et fondations allemandes comme Help, Eirene, les fondations Hans Seidel et Konrad Adenauer.

Tiemago Bizo

 

Bi express de la chancelière Merkel

Agée aujourd’hui de 62 ans, Angela Dorothea Merkel, physicienne de formation, exerce les fonctions de chancelière depuis 11 ans après avoir été ministre fédéral des femmes et de la Jeunesse, de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la sécurité nucléaire et présidente du parti CDU. Elle est la première femme à occuper ce poste tout comme elle est la première femme chancelière d’Allemagne. Elle est aussi le plus jeune chancelier de l’histoire de son pays. Après les chanceliers Konrad Adenauer, Helmut Schmidt et Helmut Kohl, elle est le 4è chancelier à briguer un 3è mandat à la chancellerie fédérale.