Les observateurs des élections ont encore de gros grains à moudre avec l’élection présidentielle prévue le 7 novembre 2016 aux Etats-Unis. A trois semaines de ce scrutin, l’ambiance est électrique. Comme dans beaucoup de nos pays en transition démocratique où des polémiques préélectorales occupent les esprits. Dans le camp républicain, Donald Trump, en bien mauvaise posture, crie déjà à la magouille électorale. Sans prendre des gants, il dénonce des élections truquées avec la complicité de médias corrompus. Il veut faire croire que les médias qui révèlent ses frasques sexuelles sont contre lui.

Il n’en faut pas plus pour que d’autres républicains montent au créneau pour dénoncer des pratiques corruptives au moyen de bière et de cigarettes. Pour acheter les votes des américains. Comme pour dire que l’achat des consciences n’est pas une marque déposée de nos pays africains.

En début de semaine, on a été surpris d’apprendre qu’un bureau de campagne des Républicains a été mis à sac. Pour ne rien arranger, un républicain a, la semaine dernière, prédit le chaos au cas où Hillary Clinton gagne l’élection présidentielle du 7 novembre prochain.

Des débats en dessous de la ceinture ont émaillé la campagne électorale. Un ton à ras de terre, qu’on rencontre rarement dans nos pays africains. C’est dire que personne n’a le monopole de la démocratie, comme nous le voyons avec les propos assez graves qu’on entend au pays de l’Oncle Sam.

Une suggestion : la CEDEAO, l’Union africaine, l’Union européenne, le Commonwealth…doivent se préparer à envoyer des observateurs électoraux pour s’assurer de la fiabilité et de la régularité de ce scrutin, en vue de prévenir toute crise post-électorale. Aucun doute, les USA auront besoin de cette expertise. On se rappelle encore de la polémique qui a suivi l’élection qui a mis face à face Bush et Al Gore. Il a fallu un décompte manuel des voix et trop de tiraillements. Finalement, Al Gore le démocrate a laissé tomber non pas parce qu’il a perdu. Et Bush devient président presque par défaut !

Tiémogo Bizo