Notre compatriote Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana vient d’être primé en intégrant l’Ordre des Experts Internationaux en Risques Technologiques et Assurance. Dans cet entretien, il explique ce qu’est l’Ordre des Experts internationaux, l’intérêt pour le Niger de sa distinction et ce qu’est le travail de l’expert international.

 

« Je suis fier pour moi-même et surtout pour mon pays qui, à travers ma modeste personne, occupe un siège à l’ordre des experts internationaux », déclare Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana.

 

Niger Inter : Présentez-vous à nos lecteurs

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : Je m’appelle Elhadji Aboubakary Moukimou Mourana. Je suis Nigérien  Agé de 54 ans,  Expert assermenté en Risques Technologiques, Assurance du 27 Août 1993 à ce jour. Je suis expert  agréé près les Cours et Tribunaux du Niger  et le Comité National des Assureurs du Niger. Je suis également Président de l’Association Nigérienne des Experts Agréés BEN/ANEXA.

Niger Inter : Vous venez d’être lauréat de l’Ordre des Experts Internationaux de Genève en Risques Technologiques, Assurance à la RP 15 qui a eu lieu   le 13 Octobre 2016  à Genève, qu’est-ce que  l’OEI ?

 

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : L’ordre a pour but de réunir des personnes  qui, du fait  de leur expérience professionnelle, de leur compétence et de leur capacité à analyser, rapporter et proposer des solutions, exercent des missions d’expertises. Les missions sont en particulier  celles rendues dans le contexte de mandats donnés par des  organisations internationales affiliées à l’ONU ou à d’autres  organismes internationaux ou gouvernementaux.

L’ordre vise notamment à :

 . Promouvoir la qualité et l’intégrité de l’expertise internationale ;

. Développer, mettre en place, valider et administrer des formations spécifiques à l’activité de l’expert international ;

. Développer la coopération et les rapports avec les organismes faisant appel à des experts internationaux, notamment les agences de l’ONU,  les institutions européennes ou d’autres organisations  privées, gouvernementales ou supra gouvernementales, les ONG, les banques et généralement toutes les entités commanditaires d’expertises internationales ;

. Traiter  de manière générale toute question relative à l’expertise et prendre toute mesure susceptible de contribuer à son développement ;

L’ordre poursuit ses objectifs en toute neutralité sur le plan racial, politique ou confessionnel.  Le siège de l’ordre est à Genève en suisse.

Niger Inter : •  Quel  Avantage vous apporte la broche et le titre d’Expert International en Risques Technologiques et Assurance  pour vous-même  et pour le Niger ? Est-ce un tournant décisif dans une carrière comme la vôtre ?

 

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : Je dirais simplement Dieu merci, en plus des avantages d’ordre matériel ou pécunier que cela comporte, je suis très fier de figurer dans le cercle prestigieux, dans ce répertoire mondial des compétences. Je suis donc fier pour moi-même et surtout pour mon pays qui, à travers ma modeste personne, occupe un siège à l’ordre des experts internationaux. Ceux-ci sont au total 250 à travers le monde et figure sur un guide. L’une des fonctions de l’ordre des experts est de  répertorier et de rassembler dans un livret ou de mettre en ligne les différents profils des hommes et des femmes qui portent les valeurs de l’ordre que sont l’humilité, le respect, la tolérance, l’honnêteté et l’ouverture aux autres.

L’expert lauréat que je suis depuis le 13 octobre, jour de mon anniversaire, a le devoir de servir. En tant qu’expert international, je dois d’être utile aux populations locales pour lesquelles les domaines en lien avec leurs préoccupations, avant de me tourner vers l’étranger. Je ne garderais pas pour moi mes connaissances, mais j’en ferais profiter les autres experts stagiaires que j’ai parrainés en attendant la création toute prochaine de l’institut international des experts du Niger qui nous permettra de former de nombreux experts internationaux localement avec  l’appui de l’OIE  de GENEVE .

Niger Inter : Y a t il  d’autres experts  internationaux de l’OEI de Genève  au Niger ?

 

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : La réponse est non. Je suis malheureusement seul au Niger pour le moment, mais je continue à parrainer des experts, au burkina , en Côte d’Ivoire  et au Mali  afin qu’ils intègrent l’ordre des experts internationaux de Genève ;  A ma connaissance en Afrique , il n’y a des experts internationaux  de l’oOEI qu’ en Algérie, en Tunisie, au Maroc, Sénégal , au Cameroun et  au Niger à travers ma modeste personne.

Niger Inter :  Concrètement quel est le travail de l’expert ?

 

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : En ce qui me concerne, je dirige MOUKIMOU SERVICES  un cabinet pluridisciplinaires d’experts grâce à l’association des experts agrées BEN/ ANEXA  que je préside.

Ce regroupement d’experts Nigériens,  nous permet d’intervenir dans plusieurs domaines pour le compte des particuliers, des Assureurs, des Organismes et de l’état du Niger  généralement pour les évaluations, vérifications  pour les  ADD (Avant Dire Droit) pour les dossiers amiables et judiciaires.

Niger Inter : Quel est votre message après cette consécration ?

 

Elhadj Aboubakary Moukimou Mourana : Nous pouvons dire Dieu merci en tant que musulman, notre expérience de 23 ans d’exercices a servie à la validation des acquis d’une part et d’autre part,  nous sommes à jour pour les formations ,  les rencontres de perfectionnement  des experts comme l’attestent notre broche et titre d’expert international en risque technologique et assurance décroché à Genève  .

Propos recueillis par Elh. M. Souleymane