Un voyage de presse vient d’être organisé par le Comité d’organisation de la fête tournante dite Agadez Sokni du 28 octobre au 1er novembre derniers. Cette mission de la presse publique et privée a été conduite par la présidente  de la commission communication Mme  Dantia Galy Adam Fadjimata. Le moins qu’on puisse dire, la fête Agadez Sokni sera une réalité. L’état des lieux des travaux et les acteurs sur le terrain promettent la fin des principaux ouvrages à la fin novembre et par conséquent une belle fête. Reportage.

Un grand chantier. C’est ce à quoi ressemble présentement la ville d’Agadez tant les grands travaux dans le cadre d’Agadez Sokni ont enchevêtré le quotidien des agadésiens. C’est l’ordre qui appelle le désordre, comme qui dirait, souvent les grandes réalisations procèdent par la déconstruction. Le président du Comité d’Organisation d’Agadez Sokni le ministre Rhissa Ag Boula rassure les habitants d’ Agadez et au delà les Nigériens que les fêtes tournantes du 18 décembre sont un engagement du Président de la République et celui d’Agadez sera également tenu. Et Rhissa Ag Boula d’ajouter comme Sokni veut dire  »démonstration de la beauté » Agadez se prépare à démontrer au monde entier la beauté et la diversité de ses arts. 200 chevaux, 200 chameaux, 200 ânes harnachés seront au défilé du 18 décembre d’Agadez Sokni, a-t-il précisé. « Nous allons réaliser toutes les infrastructures et autres ouvrages prévus d’un coût prévisionnel de 40 milliards », nous a confié le ministre Rhissa. Pour lui « Agadez n’est pas seulement une ville à moderniser  mais aussi une ville religieuse, culturelle et touristique ».

pisteSokni

Une vue de la nouvelle piste de l aeroport © NigerInter.com

Très serein, le gouverneur de la région d’Agadez M. Saadou Saloké rassure : « D’ici la fête du 18 décembre nous aurons l’essentiel des infrastructures prévues. Nous mettons tous nos efforts et notre énergie avec les entrepreneurs pour réussir une bonne fête ». Pour le président du Conseil régional M. Mohamed Anacko qui voit en les fêtes tournantes un véritable enjeu national appelle ses concitoyens à renoncer aux agendas malveillants pour être positifs et promouvoir l’image de notre pays. Et le maire d’Agadez M. Rhissa Feltou d’ajouter : «Tout Agadez est mobilisé pour la réussite de la fête. Il y a une alchimie qui se met en place », a-t-il martelé en rappelant qu’Agadez signifie aussi étymologiquement hospitalité.

Le déguerpissement ‘’sauvage’’ est passé aussi par-là, mais, stoïques, les déguerpis d’Agadez ont préféré sacrifier à l’intérêt général. Ils ont vu Dosso Sogha et Maradi Kolliya, c’est pourquoi les populations d’Agadez ont préféré prendre leur mal en patience a précisé le Secrétaire général du gouvernorat d’Agadez M. Yahaya Godi. Et à ce sujet, le ministre Rhissa Ag Boula de préciser : « Agadez n’est pas Niamey. A Agadez quand on fête il n’y pas de clivage. Le Sultan d’Agadez, le maire et moi-même avions parlé à la population qui a bien voulu nous accorder une oreille attentive. Et le résultat s’observe sur le terrain en termes de discipline et la prise en compte de l’intérêt général de la part des habitants d’Agadez ». Et parlant de la fête, un autre grand événement est annoncé à la même période d’Agadez Sokni à savoir l’intronisation du Sultan d’Agadez. Une autre manière de joindre l’utile à l’agréable en faisant vivre aux invités d’ici et d’ailleurs un moment historique.

Des ouvrages ou réalisations d’Agadez Sokni…

stadeSokni

Une vue du stade 3000 places avec cabine de presse et espace VIP © NigerInter.com

Après les discours des officiels, le Directeur du domaine et de l’habitat M. Souley Ango et le Directeur technique régional des travaux routiers étaient sur le terrain avec les reporters de la presse publique et privée en visite guidée. C’est ainsi que le chantier de construction d’un bloc d’hospitalisation VIP, d’un bloc Maladies Infectieuses et l’extension du bloc opératoire au CHR d’Agadez. Pour le volet bâtiment l’on note le chantier de construction de six duplex contigus au tribunal de Grandes instances d’Agadez, le chantier de construction de la case de passage présidentielle dans l’enceinte de la résidence du gouverneur, le chantier de construction de deux duplex face à la Direction régionale de l’environnement, le chantier de réhabilitation et d’extension de la maison de la culture Fatima Ibrahim dite ‘’Laya’’, le chantier du centre de presse à l’ORTN Agadez, le chantier d’extension du stade régional, le chantier de dédoublement de la RTA (Route Tahoua Agadez), le chantier de construction de la nouvelle tribune, le chantier de la cité du 18 décembre, le chantier de réhabilitation et d’extension de l’Aérogare et les chantiers de réhabilitation de l’axe Aéroport, Mairie, Rond-point concorde, Place Ibrahim Oumarou, Dalot CEGI et rond-point de la République. Il faut ajouter également quatre (4) monuments pour embellir la ville et comme lieux  de récréation pour les jeunes.

Après avoir visité ces chantiers, le Directeur du domaine et de l’habitat M. Souley Ango face à la presse a dit de vive voix que le deadline pour la finition de ces travaux c’est le 30 novembre prochain. Et son équipe est résolument à pied d’œuvre pour être dans les délais. Selon lui, Agadez Sokni c’est environ 40 milliards de nos francs sur fonds propres de l’Etat du Niger. Et le Directeur de l’équipement d’Agadez M. Adamou Chaibou de préciser : « La route c’est un des critères du développement ». Et que dire de la santé, de l’éducation, du sport et de la culture ? Des volets aussi au cœur de la philosophie d’Agadez Sokni.

Elh. M. Souleymane et Abdoul Aziz Moussa