Le Conseil Supérieur de la Communication vient de clôturer son  Colloque international sur le thème : « 25 ans de régulation des médias au Niger : bilan, défis et perspectives » ce vendredi 4 avril à la salle Margou de l’hôtel Gawaye à Niamey en présence des représentants des organes de régulation du Bénin, du Togo, du Maroc, des anciens présidents du CSC, des universitaires et des responsables des médias publics et privés.

 Durant trois jours d’éminents conférenciers ont passés au peigne fin les différents défis et enjeux de la régulation dans le contexte africain en général et au Niger en particulier. A l’issue de ce Colloque plusieurs recommandations et motions ont été rendues publiques. Dans son discours de clôture le président du CSC M. Abdourahamane Ousmane a rappelé le processus historique qui a donné naissance au CSC tout en rappelant les acquis et défis de la régulation des médias au Niger.

T.B

RAPPORT DE SYNTHESE DU COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LE THEME «VINGT CINQ ANS DE REGULATION DES MEDIAS AU NIGER : BILAN, DEFIS ET PERSPECTIVES»

A l’initiative du Conseil Supérieur de la Communication, s’est tenu à Niamey, en République du Niger, les 02, 03 et 04 novembre 2016, un colloque international sur le thème: «Vingt cinq ans de régulation des médias au Niger : Bilan, défis et perspectives».

Organisé avec l’appui de la Coopération Danoise (DANIDA) et du Gouvernement du Niger, ce colloque a enregistré la participation des Délégations de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication et (HAAC) du Bénin, de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) du Togo, de la Haute Autorité de la Communication et de l’Audiovisuel (HACA) du Maroc, du Conseil National de la Communication (CNC) du Cameroun, de la Haute Autorité de la Communication (HAC) du Mali, et d’experts internationaux et nationaux.

Ont pris part également à ce colloque les membres du CSC actuel et anciens membres des instances de régulation des médias du Niger ; des universitaires ; des avocats ; des magistrats ; des directeurs des médias publics et privés ; des journalistes en activité ; des représentants des partis politiques (Majorité, Opposition et Non affiliés) ; des organisations socioprofessionnelles des médias ; des administrations publiques ; des organisations de la société civile ; des syndicats et des Partenaires Techniques et Financiers.

Au total, le colloque a réuni quatre vingt (80) participants venant d’horizons divers qui ont analysé les enjeux de la régulation des médias au Niger à la lumière des vingt cinq ans du processus démocratique nigérien et échangé sur les expériences des pays membres du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC) et du Réseau Francophone de Régulation des Médias (REFRAM).

La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’observation d’une minute de prière dans le silence à la mémoire des anciens Présidents, Vice-présidents, Secrétaire Généraux, membres et personnels du CSC rappelés à Dieu.

Lire l intégralité du RAPPORT DE SYNTHESE DU COLLOQUE INTERNATIONAL

Discours de clôture du Colloque international sur le thème : « 25 ans de régulation des médias au Niger : bilan, défis et perspectives » 

Cher collègue Monsieur le Président de la HAAC du Bénin, en charge du Secrétariat Exécutif du RIARC

Cher collègue Monsieur le Président de la HAAC du Togo,

Chers collègues anciens Présidents du CSC et de l’ONC

Messieurs les Chefs de Délégation des pays invités

Mesdames et Messieurs les délégués des pays invités

Mesdames et Messieurs, actuels et anciens membres du CSC

Mesdames et Messieurs les représentants des administrations publiques et des ordres professionnels

Mesdames et Messieurs les représentants des organisations socioprofessionnelles des médias, des syndicats et des organisations de la société civile

Mesdames et Messieurs les représentants des partis politiques

Mesdames et Messieurs les journalistes

Chers participants.

Tout est bien qui finit bien, serais-je tenté de dire à l’entame de mes propos. Mais enfin, je laisse la liberté à chaque participant, chaque participante, pour évaluer et apprécier, en toute indépendance d’esprit, l’organisation, le contenu et le déroulement de ce colloque, organisé à l’occasion du 25ème anniversaire du Conseil Supérieur de la Communication.

Liberté et indépendance : deux valeurs cardinales qui ont motivé la création du CSC, il y a 25 ans, par les forces vives de la nation nigérienne, réunies au sein de la Conférence Nationale Souveraine.

Ces motivations, fidèlement rappelées par le témoignage éloquent du Président Sanoussi Tambary Jackou, ont été inscrites en bonne place dans l’Acte Fondamental No 40 de la CNS portant création et attribution du CSC qui dispose, en ses articles 2 et 3 : « le Conseil Supérieur de la Communication est une autorité administrative indépendante du pouvoir politique » ; il a pour mission de « garantir les libertés de communication et l’accès équitable des partis politiques et des syndicats aux médias d’Etat. »

Lire l intégralité du discours de clôture du Colloque international sur le thème : « 25 ans de régulation des médias au Niger : bilan, défis et perspectives » 

MOTION DE REMERCIEMENT

Les participants au colloque international sur les vingt cinq ans de régulation des médias au Niger, réunis à Niamey les 02, 03 et 04 novembre 2016 à l’hôtel Gawèye de Niamey, expriment leurs vifs remerciements et leur profonde gratitude au Conseil Supérieur de la Communication (CSC) du Niger pour la parfaite organisation de cet événement et l’accueil chaleureux qui a été réservé aux délégations des instances sœurs invitées ainsi que les commodités dont elles ont bénéficié durant leur séjour en terre hospitalière du Niger.

Les Représentants des Instances sœurs du Bénin, du Cameroun, du Mali, du Maroc et du Togo expriment par ailleurs leurs remerciements et leur gratitude aux autorités nigériennes pour leur hospitalité pendant leur séjour au Niger.

Niamey, Hôtel GAWEYE, le 04 novembre 2016