Considérant le préambule de la constitution de la 7ème République par lequel le peuple réaffirme sa volonté de bannir toute forme d’injustice.

Considérant la volonté des autorités de ce pays au premier rang duquel se trouve son Excellence Elhadji ISSOUFOU Mahamadou à bannir l’impunité, l’injustice et la corruption.

Considérant le décret portant création de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées.

Vu les arrêtés N°75 ,76 et77 du Ministère de l’Economie et des Finances portant ouverture de concours de recrutement direct des agents des douanes catégories A1, A2et B2 du 11 février 2016.

VU le rapport sur le concours de recrutement des agents des douanes de la Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées  (HALCIA) en date du19 Octobre 2016.

Vu l’arrêté N°0444 portant rectification à l’arrêté N° 0365 du 09 Novembre 2016, portant liste des candidats admissibles au concours de recrutement direct des agents des douanes catégorie B2 de l’année 2016.

Nous, collectif des diplômés en douanes réuni ce jour vendredi 18 novembre 2016 ,faisons la déclaration qui suit.

Il vous souviendra  le 17 Aout 2016, nous, collectif des diplômés en douane avons rendu publique une déclaration dans laquelle nous portons à la connaissance de l’opinion nationale un réquisitoire que nous avons déposé auprès de la Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les  Infractions Assimilées (HALCIA) suite aux irrégularités qui ont caractérisées la délibération du concours de recrutement direct des agents des douanes catégorie :A1,  A2 et B2.

Le 19 Octobre la HALCIA ayant terminé ses investigations pilotées sur les résultats du dit concours, rendit le rapport final.

En effet, contrairement aux dispositions de l’arrêté N°0077/MEF/DGD/DRH du 11 février 2016 portant ouverture d’un concours de recrutement direct des agents des douanes, certains candidats en dépit de leurs notes éliminatoires ont été proclamé admissible  par arrêté n°0365/MF/DGD/DRH du 09 Aout 2016 portant liste des candidats admissibles au concours catégorie B2 au titre de l’année 2016.

A la lumière de cet arrêté la commission de délibération a outre passée ses compétences. En déclarant des candidats ayant obtenu des notes éliminatoires admissibles.

En réparation à cette violation obvie des règles qu’elle a elle même établie, l’administration des Douanes a fait retirer par arrêté n°0444/MF/DGD/DRH du 09 Novembre 2016  quatre (4) noms de la listes des candidats déclarés admissibles. Ce fait ne peut être qualifié que de frelatage car ayant agi en toute conscience et en connaissance parfaite des règles.

Par cet acte l’administration des douanes reconnait scrupuleusement et sans vergogne la félonie de la commission de délibération et donne par conséquent raison à notre remontrance.

Alors, pourquoi ne pas tout simplement défaire ce résultats à l’instar des autres comme celui des finances, de la santé, de l’intérieur ; ou au mieux demandé le recrutement tous les diplômés en chômage qui ne sont que 150 a cette date. Ce chiffre est même dérisoire au vu de l’effectif actuel de la douane comparé à l’immensité du territoire douanier Nigérien soit moins de 1300 agents pour une superficie de 1 267 000km².

 Par contre les pays avec lesquels on partage les mêmes réalités en l’occurrence le Mali et le Burkina Faso ont tous dépassé aujourd’hui le cape de 1300 agents des douanes. A titre d’exemple : le Burkina Faso qui n’a que 274 200km² totalise plus de 1480 agents en 2016.

Eu égard à ce qui précède vous conviendrez avec nous que la douane Nigérienne a un besoin crucial en ressources humaines surtout au vu des nouvelles exigences économique du pays qui place la douane au centre de la mobilisation des ressources, il est indéniable que pour y parvenir la douane a besoin des moyens humains conséquents et qualifiés.

En conséquence nous demandons au gouvernement, en particulier le Ministre en charge des Finances épris de justice,  soucieux de la mobilisation des recettes, de tout mettre en œuvre pour rétablir la justice et de veiller à ce que la volonté du président de la république qui est de réduire considérablement le taux de jeune au chômage, soit une réalité par l’ ouverture d’ un concours de recrutement directe de l’ensemble des diplômés en douane au chômage.

Vive la justice sociale.

Vive le Niger.

La lutte continue.                      

Fait à Niamey, le 18 Novembre 2016                  

                            Pour le Collectif 

Le Président du collectif

                                                                                                             Nouhou Moussa