Dans un post sur son profil Facebook, l’honorable député Abdou Harouna  a écrit : « J’ai l’honneur de vous informer que le projet de modification de l’article 52 de la constitution a été retiré et donc ne sera pas débattu à l’Assemblée nationale. Je tiens à préciser que, ce faux problème n’était ni l’œuvre de la majorité ou  de l’opposition mais plutôt d’un groupe de députés toute tendance confondue. De toute façon, l’important est que ce projet mort-né soit mis dans le compte du passé ».

Son collègue Oumarou Abdourahamane de Kiishin Kasa a également via Facebook confirmé ce retrait et remercié tous ceux qui ont participé à ce combat.

A Niger Inter nous disons chapeau à tous ces honorables députés qui ont ramené à la raison leurs collègues mus par la boulimie et le déficit du sens de l’intérêt général. Dans ce sens le député Zilly mérite le respect de tous en tant que chef de file de la lutte contre les velléités de ces  députés frondeurs et mesquins.

La démocratie a gagné et par ricochet le peuple souverain dont la volonté était en passe d’être corrompue par la soif de gain de quelques-uns.

Elh Souleymane Mahamadou