C’est ce 17 décembre que les lampions de la 10ème édition du Festival International de la Mode en Afrique s’éteindront. Lancé hier 16 décembre ce rendez-vous culturel dont le concepteur n’est autre que Seidnaly Sidhamed dit Alphadi a pour thème : « Éducation, Industrie pour une Afrique de Métissage et de Paix ». A la nuit d’hier 16 décembre l’assistance a été agréablement surprise par des prestations des jeunes créateurs africains. En effet, en plus des grands noms de la mode, Alphadi donne l’opportunité à ces jeunes de se faire connaitre et d’être à jour par rapport aux tendances et  canons de beauté en vogue.

En présence d’hommes de culture venus de partout, hier l’on a vu des productions des jeunes venus du Maroc, du Nigeria, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Ghana, du Togo, de la Guinée et du Niger. Parmi ces jeunes créateurs figure en bonne place notre compatriote Samira Ben Ousmane dans la catégorie ‘’concours jeunes stylistes’’ avec sa collection ‘’Arc en ciel’’.

Il faut rappeler que : « Soutenu par de grands créateurs tels qu’Yves Saint Laurent et Jean-Paul Gaultier, le FIMA regroupe tous les deux ans plus de 45 créateurs et 120 mannequins. Les participants et les visiteurs pourront assister et prendre part à un concours de jeunes créateurs et de Top Models ». Le FIMA a été lancé en 1998 à Agadez.

EMS et Abdoul Aziz Moussa