Hier dans un tweet le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, M. Bazoum Mohamed  a annoncé depuis Diffa : « 31 jeunes de Diffa enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram  ont décidé de faire reddition ».

On apprend également de ce tweet accompagné d’une vidéo sur la cérémonie de présentation de ces désormais  ex combattants de Boka Haram que ces jeunes ont décidé de rejoindre la République parce qu’ils considèrent que Boko Haram les mènera inéluctablement à l’égarement. « Ils se sont rendus un à un et sont actuellement retenus dans un centre sécurisé », a précisé à l’AFP une source sécuritaire basée à Diffa.  »Parmi eux, on compte vingt-six hommes et trois femmes », apprend-on.

Un jeune parmi ces déserteurs de la funeste secte face aux autorités avait exprimé devant la caméra de Télésahel les raisons de leur reddition et ce qu’ils attendent pour leur réinsertion. Selon ce jeune en turban blanc s’exprimant en langue hausa : ‘’Nous avons quitté boko haram parce que ses pratiques ne sont pas bonnes’’ tout en demandant le pardon des autorités. Une très bonne nouvelle au moment où l’on apprend le déclin de Boko Haram au Nigeria. « Ces jeunes pourront bénéficier « d’une amnistie » et, avant de regagner leur famille, ils bénéficieront d’un « programme de déradicalisation » et de projets « de réinsertion socio-économique », a confié à l’AFP une source sécuritaire.

EMS