Au Nigeria la Ligne Verte a à peine 2 mois et ca marche très bien déjà. Le dénonciateur peut avoir droit à 2,5% ( minimum) et 5,0% (maximum) du montant total recouvré. Confidentialité garantie.160 millions déjà recouvrés grâce aux lanceurs d’alerte. « Quand nous avons dit aux Nigérians qu’il y avait un pillage primitif et stupide du trésor national sous la dernière administration, certains nous ont appelés des menteurs.

Eh bien, la politique de dénonciation a à peine deux mois et les Nigérians ont commencé à sentir son impact, en voyant comment quelques personnes ont pillé les fonds publics. Il est douteux que toute économie dans le monde ne ressentira pas l’impact d’un pillage aussi ahurissant de la trésorerie comme cela a été vécu au Nigéria. « Pourtant, tout ce qui a été récupéré jusqu’à présent, y compris les 9,2 millions de dollars par la EFCC, n’est qu’une face de l’iceberg », a déclaré Alhaji Mohammed.

Il a lancé un appel aux Nigérians avec des informations utiles sur les fonds pillés pour continuer à fournir aux autorités de telles informations, disant que la confidentialité sera maintenue en ce qui concerne la source de l’information.

Le Ministre a également rappelé aux Nigérians l’aspect financier de la politique en disant: «S’il ya un retour volontaire de fonds ou d’avoirs publics volés ou cachés à cause des informations fournies, le dénonciateur peut avoir droit à 2,5% ( Minimum) et 5,0% (maximum) du montant total recouvré.

http://saharareporters.com