Votre mot de passe vous sera envoyé.

Elle circule de main en main, tel un calumet de paix dans une ambiance fraternelle et relaxante. La chicha séduit depuis déjà quelques années les adolescents, plus que la cigarette à l’image négative.

Phénomène autrefois enregistré chez les garçons, il n’en est plus le cas de nos jours. La chicha est en vogue chez les filles. Elles ne recherchent pas tant la transgression que le plaisir de se retrouver entre amis (es), tout en ignorant les risques encourus d’ après elles.

Originaire d’Asie et d’Afrique, le principe de la chicha repose sur un mélange de tabac chauffé grâce à du charbon, produisant une fumée qui, après son passage dans un réservoir rempli d’eau, est inspirée au moyen d’un tuyau souple.

Pour appâter les consommateurs, les fabricants aromatisent de parfum la chicha de différents goûts créant ainsi de meilleurs cocktails tels la réglisse, la menthe, la noix de coco, la fraise, le raisin, les incitant à inhaler plus profondément.

Pas besoin de fumer la cigarette pour nous jeunes filles disent- elles. «Son gout acidulé nous plait sous tous ses différents gouts. Beaucoup de fausses idées circulent sur les filles qui consomment la chicha, pourtant, elles nous donnent l’occasion de nous voir, de  nous détendre et d’échanger sur plusieurs sujets susceptibles de nous aider dans nos études ou notre vie quotidienne. Quand on fume la chicha, on prend du bon temps. On découvre de nouvelles sensations, de nouveaux goûts en laissant place à un véritable moment de  détente conviviale et ludique. On peut la fumer à plusieurs c’est son grand ‘’atout’’, on se repasse le tuyau confortablement assis autour d’une table avec les amis (es). Parfois, on remplace l’eau par du jus ou des boissons pas très fortes en teneur d’alcool. Tous les jeunes en fument, c’est sympa et ça sent bon » déclare AMINA, une jeune fille scolarisée de la place.

Comme de nombreuses autres jeunes filles que Amina, elle est mal informée sur les dangers de cette pratique à commencer par le partage de l’embout du tuyau ‘’bec’’ qui n’est pas changé à chaque fois qu’on se le passe et qui pour finir peut transmettre des risques d’herpès, d’hépatite et de tuberculose et autres cancers.

La chicha c’est détruire sa santé et se tuer. Elle constitue une porte d’entrée dans le tabagisme. C’est quand même fumer du tabac et inhaler les substances nocives de sa fumée. Selon Le Journal Des Femmes ‘’Fumer la chicha (narguilé) représente un danger pour la santé pour tous ceux qui s’y adonnent. La chicha provoque des effets néfastes sur la santé qu’il faut connaitre. La composition de la chicha est d’environ 25% tabac, associé à un mélange de la mélasse et d’arôme de fruits. La sensation parfumée agréable est trompeuse car les fumeurs de chicha n’ont pas idée de la quantité de produits toxiques inhalés et de leurs effets nocifs sur la santé. Contrairement aux idées reçues, fumer le narguilé est très néfaste pour la santé. Fumer la chicha augmente le risque de cancers, de bronchites chroniques ou de problèmes cardio-vasculaires’’.

Pensez à votre santé jeunes gens et apprenez que tout doit être consommé avec modération au risque de perdre sa dépendance face à cette nouvelle forme d’excitant. Les experts avertissent : «  Une cinquantaine de bouffées de chicha sur une durée moyenne de une heure, sont équivalentes à deux paquets de cigarettes. Le monoxyde de carbone présent dans la fumée de la chicha est en quantité 7 fois supérieure à celui présent dans la fumée d’une cigarette. La fumée d’une chicha contient autant de pollution au monoxyde de carbone (CO) qu’environ 15 à 25 cigarettes ».

Chafaâtou Saley