Selon le Bulletin de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en Afrique, la situation de la méningite du 06 au 12 Février 2017, la situation est la suivante :
•5 districts sanitaires sont en épidémie de méningite dans 4 pays dont un district sanitaire au Togo, un au Bénin, deux au Ghana et un en Ethiopie.
•12 autres districts sanitaires sont en alerte dans 7 pays dont le Burkina Faso, le Cameroun, l’Ethiopie, le Ghana, le Togo, la Guinée et le Tchad.
•Au Niger, nous suivons au jour le jour la tendance des cas.
Ainsi, du 13 au 27 février 2017:
•Aucun district n’est en alerte ni en épidémie de méningite au Niger, mais quelques cas sporadiques ont été enregistrés.
Comme Actions entreprises, nous avons : un plan de préparation et de riposte à l’épidémie de méningite qui a été élaboré et validé depuis janvier 2017 par le Comité national de gestion des épidémies ; ce plan intègre toutes les stratégies de surveillance et de ripostes ; iI a été demandé à toutes les Directions Régionales de la Santé Publique de renforcer la surveillance épidémiologique à tous les niveaux ; iI a été recommandé de prélever systématiquement le Liquide Céphalo-rachidien et l’envoyer au GERMES pour confirmation pour tout cas qui se présente ; iI a été repositionné de la CEFTRIAXONE, qui est le meilleur antibiotique contre la méningite au niveau de tous les Districts sanitaires du Pays pour la prise en charge gratuite d’éventuels cas de méningite ; un Stock tampon de vaccin est déjà disponible ; tous les comités de gestion des épidémies sont réactivés ; dès qu’un district atteigne le seuil d’alerte, une investigation est déclenchée ; le ministre de la santé publique invite la population à signaler tout cas suspect de méningite présentant une forte fièvre et raideur de la nuque pour les personnes âgées de plus d’un an et une forte fièvre et un bombement de la fontanelle pour les nourrissons.

Onep