Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le mardi 7 mars dernier, l’ambassadrice des Etats-Unis au Niger a effectué une visite à Diffa où se déroulent les exercices militaires conjoints appelés Flintlock 2017. Ces exercices ont débuté en territoire nigérien  le 27 Février 2017 à Diffa.

La délégation de l’ambassadrice S. E Mme Eunice Reddick accompagnée de Mme Deneyse Antoinette Kirkpatrick  Directrice du Centre culturel américain et attaché de presse à  l’Ambassade, Idy Baraou chargé de communication de l’Ambassade des USA, et une équipe de journalistes de la presse privée était arrivée à Diffa vers 16h. C’est en compagnie du gouverneur de la région de Diffa M. Dan Dano Mahamadou Laoualy et ses collaborateurs que cette délégation est allée sur le terrain pour constater de visu les prouesses des forces conjointes en formation.

 C’est la deuxième fois que le Niger accueille Flintlock depuis 2005. Le Niger est une des sept nations hôtes de Flintlock avec le Burkina Faso, le Tchad, le Cameroun, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie. Flintlock est un exercice annuel des Forces d’opérations spéciales, multinationales visant à renforcer les capacités militaires des pays participants. Les exercices comme Flintlock offrent une occasion unique de relever le niveau de coordination et de faire face aux défis sécuritaires communs.

flitlock3“Flintlock encourage des exercices conjoints dans le but d’échanger des connaissances  et de renforcer nos  capacités opérationnelles “ a déclaré le Colonel  Mounkaila Altini, commandant de la zone militaire N° 5 des Forces Armées Nigériennes (FAN). “ Le concept de Flintlock est le résultat d’une volonté commune, exprimée pour lutter contre l’extrémisme et le terrorisme, “a ajouté en substance le Colonel Altini.

Les tactiques partagées et la coopération régionale apprises lors des exercices de Flintlock  2017 pourront  être efficacement employées  dans la lutte multinationale contre les organisations extrémistes violentes telles que Boko Haram, l’Etat-Islamique(ISIS) et Al Qaeda dans le Maghreb.

 « Ces objectifs communs sont d’une impérieuse nécessité, » a déclaré un commandant d’équipe  du 3ème Groupe Des Forces Spéciales aéroportées de l’Armée Américaine basé à Fort Bragg, Caroline du Nord. “Les organisations extrémistes violentes ne se soucient pas des lois, des frontières ou de l’ordre. Pour ces raisons, elles représentent  une menace pour la sécurité non seulement pour nos nations participantes au Flintlock au Niger, mais à l’ensemble de la région et du monde.”

Le 3ème Groupe des Forces Spéciales aéroporté  est la  Force des Opérations Spéciales de l’Armée américaine alignée dans les régions du Nord et Nord –Ouest de l’Afrique.  En collaboration avec les Forces d’opérations spéciales du Canada, de la Belgique et l’Australie, elles  forment  la force partenaire occidentale participant au Flintlock 2017 au Niger.

Pendant plus de trois semaines, les pays partenaires vont travailler ensemble et échanger des techniques de mouvement tactique, des exercices de précision et d’adresse au tir ainsi que des exercices d’interventions médicales “a déclaré  un sergent de l’équipe médicale de l’Armée américaine.

« La formation médicale est importante car elle inspire la confiance au sein des Forces Armées Nigériennes (FAN), ils peuvent créer cette cohésion et dépendre les uns des autres pour se faire acheminer à la maison au cas où le pire se produirait sur le champ de bataille.”

L’an dernier, les exercices militaires conjoints  Flintlock 2016 ont  été accueillis par le Sénégal et la Mauritanie. Cette année, sept pays organisent Flintlock 2017 comme un témoignage du nombre croissant de partenariats entre les nations dans la région et la communauté internationale des Forces d’opérations spéciales.

Face à la presse, le gouverneur de Diffa M. Dan Dano Mahamadou Laoualy, l’ambassadrice des USA au Niger Mme Eunice Reddick et les chefs militaires des forces conjointes ont tous exprimé leur satisfaction du déroulement du Flintlock 2017. Le gouverneur de la région de Diffa a au nom du Niger témoigné sa gratitude au regard du changement observé à Diffa en matière de sécurité grâce aux efforts des Forces de Défense et de Sécurité du Niger avec l’appui des alliés Occidentaux comme les Etats-Unis, le Canada, la Belgique et l’Australie dans le cadre de cette coopération militaire. L’ambassadrice des USA a pour sa part réitéré la disponibilité de son pays à accompagner le Niger face aux défis sécuritaires qui entravent la gouvernance dans le pays. Ce défi est devenu mondial selon la diplomate américaine d’où la nécessité de mutualiser nos forces, a-t-elle déclaré. C’est également au nom de toutes les forces conjointes que le commandant de la zone N°5 et le chef militaire de la force américaine participant à cette formation ont salué unanimement la motivation et l’esprit d’équipe des soldats récipiendaires de cette formation. A la préoccupation de l’opinion publique soulevée par la presse selon laquelle face à la guerre asymétrique les renseignements seraient plus déterminants que la formation militaire classique, le ‘’comzone’’ de Diffa et le chef de la mission américaine au Flintlock ont soutenu l’idée selon laquelle que les renseignements vont de pair avec l’action militaire. Et d’ailleurs selon eux que seraient les renseignements à eux seuls sans une force à même de faire face au danger qu’est le  terrorisme ?  Vivement que tous nos soldats bénéficient du Flintlock qui a tendance à devenir une formation tournante comme les fêtes du 18 décembre !

Elh. Mahamadou Souleymane (avec le service presse de l’ambassade des USA)