Votre mot de passe vous sera envoyé.

La Rédaction de tamtaminfo a le regret de vous annoncer le décès, survenu hier, 28 mars 2017, à Abidjan (Côte d’Ivoire), de Monsieur OUENDEBA BOTOROU, Haut-Commissaire à l’Initiative 3N (HC3N) à la Présidence de la République, suite à une courte maladie. Dr OUENDEBA BOTOROU était PhD en Génétique et Amélioration des Plantes, Purdue University, West Lafayette, Indiana, USA 1991.

Il était titulaire des diplômes suivants : Master of Science, Agronomie, Kansas State University, Manhattan, Kansas, USA 1977 Maitrise en Sciences Naturelles, Université de Dijon, Dijon, France 1973 Experience: 2014 – 2015 , Consultant Bill & Melinda Gates: étude du secteur de la transformation du Mil et Sorgho au Mali et au Burkina Faso; étude sur la production intensive des poulets au Burkina et au Mali 2010 – 2013 , Coordonnateur du Projet.

‘Production and Marketing Strategies of Sorghum and Millet’ au Burkina et Niger, financé par la Fondation McKnight, Purdue University (USA) 2008 – 2012 , Coordonnateur du programme ‘Production and Marketing Strategies of Sorghum and Millet’ financé par AID Mali et mis en œuvre par INTSORMIL, Université de Nebraska, USA 2004 – 2007 , Coordonnateur du projet: ‘Market Improvements and New Food Crop Technologies’ financé par le Bureau Régional AID à Bamako, Mali.

Activités mises en œuvre par INTSORMIL-Nebraska-USA au Burkina Faso, Mali, Niger, Nigeria et Sénégal. 2002-2004 , Consultant, INTSORMIL, – pour développer un projet régional dans 5 pays (Burkina Faso, Mali, Niger, Nigeria et Sénégal) intitulé : ‘Market Improvement and New Food Crop Technologies in the Sahel’. Pendant cette période nous avons testé un nouveau modèle ou concept pour améliorer le rendement, pour renforcer les capacités des organisations paysannes afin d’augmenter les revenus des producteurs de mil et sorgho.

1996-2002, Coordonnateur du Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche sur le Mil (ROCAFREMI), basé à l’ICRISAT Centre Sahélien, Niamey. Plusieurs projets (P1 – P7) étaient mis en œuvre dans le cadre du Réseau qui couvrait 14 pays et chaque projet impliquait 4 à 5 pays de la région. Chaque projet avait à sa tète un leader. Mon rôle était d’assurer la mise à disposition des fonds et la bonne conduite des activités dans chaque projet. Je faisais le rapport général à la Coopération Suisse qui finançait le réseau.

A la fin du programme, les résultats de tous les projets étaient capitalisés dans 12 brochures distribuées à tous les pays participant au réseau. 1999-2000, Coordonnateur d’un projet de l’AID sur la production et la distribution de semences d’urgence au Niger, Burkina Faso, Mali et Mauritanie. Les activités étaient mises en œuvre en collaboration avec les services de l’Agriculture et des systèmes nationaux de la recherche.

Le financement était fait à travers l’ICRISAT Sadore Niamey 1995-1996 , Directeur Scientifique de l’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN) chargé de la supervision des activités de recherche dans divers domaines (sols, céréales, légumineuses, foresterie, élevage, pisciculture, économie agricole, ressources humaines et les infrastructures de la recherche).

Paix à son âme.