Niamey, le 15 mars 2017

Nigériennes, Nigériens

Le peuple fier du Niger, a de nouveau subi, dans l’humiliation et l’indignation une parodie de justice ! Une de trop !

En effet, Comme vous le constatez, la cour d’appel de Niamey vient de donner une fois de plus raison à Bazoum Mohamed qui affirmait que Hama Amadou ne pouvait pas échapper à une condamnation.

Elle vient aussi de confirmer ce que nous vous affirmions dès le début de l’affaire de supposition d’enfants à savoir qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une machination Machiavélique orchestrée par Issoufou Mahamadou  dans un seul et unique but : empêcher à S.E Hama Amadou d’être candidat à l’élection présidentielle !

C’est pourquoi, très tôt nous avons dit aux nigériens et nous le répétons à nouveau que cet homme est un danger pour la démocratie ; un danger  pour la cohésion nationale ; un danger pour la sécurité nationale.

En un mot, un danger pour le Niger.

Mais rassurez-vous. Tout comme il a lamentablement échoué en 2016, échec l’ayant contraint   à un braquage électoral tellement honteux que cela nous inspire pitié et compassion, il échouera aussi cette fois-ci  In cha ALLAH !

 Peuple nigérien,

Nous  sommes meurtris comme tous les dignes fils de ce pays de voir que le Procureur de la République, n’a mis qu’une semaine pour s’auto saisir de l’article d’un journal de la place,  pour en faire une affaire, convoquer les mis en cause au bout de quelques semaines et les placer en détention préventive.

Ils furent ainsi incarcérés pendant de longs  mois avant d’être condamnés à la suite d’un procès qui n ‘a duré qu’une heure d’horloge   en l’absence des avocats,  donc en violation des droits de la défense.

Or, Cette même justice, malgré les dénonciations, preuves à l’appui, de l’opposition politique, de la société civile, des médias nationaux et internationaux, des syndicats et des partenaires au développement, détourne aujourd’hui  son regard face à des atteintes graves à la souveraineté nationale et des crimes économiques portant sur plusieurs centaines de milliards de francs et dont les auteurs sont passés aux aveux  en direct à la télévision !

Nous ne citerons comme exemples, entre autres, que l’affaire des 200 milliards de la SOPAMIN et  celle d’Africard.

Chers Compatriotes,

Si donc la justice par sa décision du lundi 13 mars 2017 considère que désormais au Niger, la faute supposée  de l’assistant d’un président de l’Assemblée nationale   est obligatoirement commise avec la complicité de ce dernier sans qu’il soit besoin de preuve pour le sanctionner, alors comment fera-t-elle pour ne pas admettre qu’un directeur de cabinet d’un  Président de la république ne puisse détourner 200 milliards sans la complicité de celui-ci qui l’a envoyé en mission pour l’accomplissement de cette forfaiture ?

Au surplus, comment  faire croire au peuple nigérien, qu’un délit présumé de supposition d’enfants porte plus gravement atteinte à la quiétude des nigériennes et des nigeriens que la souveraineté nationale ou la prédation massive et organisée des maigres ressources du pays ?

Pourtant, la justice prétendument indépendante comme le proclame partout issoufou mahamadou, reste inerte et tremblante face à ces crimes dont les conséquences sur le destin du pays sont indiscutablement d’un effet plus que dévastateur.

Pendant ce temps des dizaines de nos camarades croupissent en prison pour un coup d’Etat par SMS ou un détournement de deniers dont  les donateurs ont certifié la bonne utilisation !

Militantes et Militants 

C’est le lieu de mettre en garde, les serviteurs zélés de ce régime moribond. Le moment venu et les signes avant coureurs sont déjà là, chacun devra assumer ses responsabilités dans la tragédie que vit notre cher pays le Niger.

En tout état de cause, le MODEN-FA LUMANA AFRICA, fidèle à sa tradition de lutte et d’engagement, se déclare prêt et déterminé à mener  vaille que vaille ce combat, à lui imposé jusqu’à la victoire finale.

Plus que jamais, le MODEN-FA LUMANA AFRICA fait  bloc autour de son Président Son Excellence Hama Amadou.

Il est déterminé à faire face à la situation qui ne nous laisse du reste aucun autre choix que la lutte active et permanente car la ligne rouge vient d’être franchie.

Aucune force sur terre, ni aucune ruse ou combine ne nous détournera de notre objectif de conduire S.E HAMA AMADOU à la tête du Niger in cha ALLAH.

Vive le Niger,

Vive la République

Vive LUMANA

Je vous remercie