La Commission centrale des arbitres de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), sous l’égide de la FIFA et de la CAF, organise depuis ce jeudi 16 mars 2017 au siège de la fenifoot de Niamey, un stage de haut niveau à l’attention des arbitres d’élite du Niger. Cette formation qui est assurée par les experts  techniques de la FIFA et de la CAF, Boubacar Hannachi le Tunisien et Limkee Chong le Mauricien, sous la conduite du RDO FIFA, M. Magassa Sidé Becaye, s’étendra sur cinq jours, et permettra aux hommes en noir du Niger d’être un peu plus outillés pour officier dans les règles de l’art les matches nationaux et internationaux.

En ouvrant les travaux de ce stage, le représentant  du ministre de la jeunesse et des sports, a indiqué que ce stage destiné aux arbitres internationaux et fédéraux vient à point nommé car le football nigérien est en train de progresser depuis quelques années. Il a ajouté que la CAF et la FIFA, dans leur quête permanente de l’excellence, expriment toujours avec force, à travers des stages de ce genre, leur intention de soutenir le football dans notre pays.  »La FENIFOOT, en faisant de la formation et du perfectionnement des techniciens une de ses priorités, a compris que sans formation il n’y aura pas de progrès en la matière. Ce stage d’arbitre est une preuve réelle de cette volonté.

LogoFenifootAinsi nos arbitres doivent être fiers de retourner à l’école du savoir pour la mise à jour de leurs connaissances ‘a précisé le représentant du ministre.  Aussi, a- il   précisé, l’objectif de la FENIFOOT est noble, car il vise une vaste campagne de développement et de promotion du football nigérien en général et de l’arbitrage en particulier. Il a souhaité que cette initiative soit encouragée et soutenue pour que le présent stage serve de tremplin à une promotion effective du football nigérien. Il a enfin exhorté les stagiaires au sérieux et à l’assiduité pour qu’au sortir du stage, ils soient suffisamment outillés pour apporter leur pierre à l’édification du football nigérien.

Pour sa part le vice  président de la fenifoot ; il a émis le vœu qu’au sortir de ce stage, les erreurs et les insuffisances constatées l’année dernière soient comblées. Il a évoqué les insuffisances physiques des arbitres très souvent relevées en Afrique.  »Vous êtes des jeunes, et il n’est pas compréhensible que vous ne sachiez pas faire un test qui ailleurs est assuré avec succès, il a enfin  souhaité que ce stage puisse renforcer les capacités des arbitres nigériens pour qu’ils représentent dignement notre pays aux grandes compétions internationales.

Souleymane Ousmane