Le Directeur Régional pour l’Afrique au NDI a animé un point de presse ce samedi 15 avril au siège du NDI Niger sis au quartier Plateau. L’objet de cette rencontre c’était un échange avec les journalistes sur l’état des lieux de  la Démocratie en Afrique et certaines questions d’actualité internationale.

Dans son exposé liminaire, Dr Christopher Fomunyoh avait observé que le Continent africain fait face présentement à trois défis majeurs à savoir : le défi du développement social et économique, le défi sécuritaire et le défi de la gouvernance. Il y a lieu selon lui d’agir pour inverser la tendance. La mal gouvernance, la mauvaise gestion des affaires publiques aggrave la pauvreté, a-t-il martelé.

Mais face à ce sombre tableau, le Directeur Régional pour l’Afrique au NDI a souligné des atouts certains en Afrique à consolider. Entre autres, il a énuméré la jeunesse de la population africaine estimée à 60 à 65% des jeunes ayant moins de 25ans. Les ressources naturelles disponibles en Afrique constituent, selon Dr Christopher Fomunyoh le second atout pour les africains à condition de bien les gérer au profit des populations en bannissant les conflits internes liés à l’exploitation inéquitable de ces ressources. La tendance à l’alternance politique, un standard démocratique de plus en plus respecté dans certains pays africains constitue le troisième atout selon le responsable Afrique du NDI.

Dr Christopher Fomunyoh s’est dit optimiste pour l’Afrique. ‘’L’Afrique est vouée à la réussite’’, a-t-il déclaré. En effet, pour lui, le processus de démocratisation s’avère irréversible en Afrique et avec l’appui des partenaires comme le NDI on observe de plus en plus de transparence des élections, dans la gestion des affaires publiques, dans la responsabilisation des élus, des Organisations de la société civile et des médias, piliers indispensables selon lui pour la veille démocratique.

En réponse aux questions des journalistes, Dr Christopher Fomunyoh a fait un  briefing à la presse du rôle joué par le NDI dans le processus électoral au Niger notamment au niveau du Conseil national du dialogue politique (CNDP). Contrairement à certaines allégations, tous les partis politiques (pouvoir et opposition) ont bénéficié de l’assistance technique du NDI. A propos du blocage du CNDP, Dr Christopher Fomunyoh a mis en exergue l’idée que même les grandes démocraties n’échappent pas aux turbulences. Il a cité la crise récente aux USA entre l’exécutif et le judiciaire ou encore la gestion de l’après Brexit à la Grande Bretagne.

 Quant aux manifestations de rue au Niger animées par l’opposition, la société civile et la majorité, le leader Afrique du NDi a s’est réjoui du fait que ces manifestations soient pacifiques. Ce qui dénote de la vitalité du processus démocratique nigérien, selon lui. Quant à la question de la  crise scolaire actuelle, soulevée par un confrère, Dr Christopher Fomunyoh a dit que le NDI a fait parvenir ses observations à qui de droit pour une sortie heureuse de la crise.

Sur le rapport de notre Continent avec le reste du monde, le conférencier a fait remarquer avec inquiétude pour l’Afrique la montée du populisme car on observe de plus en plus la droitisation du monde Occidental. S’agissant des Etats-Unis d’Amérique sous Donald Trump, Dr Christopher Fomunyoh pense qu’il serait hâtif de tirer une conclusion du moment où l’administration Trump n’est pas encore mise en place de manière effective mais aussi du fait que c’est le Congrès qui détermine le budget. Dans ce sens, il est optimiste que des structures comme le NDI puissent continuer à accompagner le processus démocratique dans le monde.

Notons que Dr Christopher Fomunyoh a organisé et servi en tant que Conseiller pour des missions internationales d’observation des élections au Bénin, au Cameroun, en République Centrafricaine, en Côte d’Ivoire, en Ethiopie, au Ghana, au Liberia, au Madagscar, au Mali, au Nigeria et en Sierra Leone. Il a également conçu et supervisé des programmes de soutien à la démocratie avec des organisations de la société civile, des partis politiques et des organes législatifs à travers le Continent. Dr Christopher Fomunyoh a conçu et aidé à lancer l’Initiative des Chefs d’Etat Africains (ASI), un programme visant à faciliter les transitions politiques en Afrique en encourageant les anciens Chefs d’Etat démocratiques à rester engagés sur les questions humanitaires, la médiation de conflits et la santé publique.

Elh. M. Souleymane

A propos du NDI

L’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une organisation non gouvernementale qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde. Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, le NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la société civile qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Le NDI collabore avec les partisans de la démocratie partout dans le monde en vue de promouvoir l’action des organisations politiques et civiles, favoriser la tenue d’élections libres et encourager la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique.

Toute démocratie est fondamentalement liée à l’existence: d’institutions législatives représentatives qui contrôlent le pouvoir exécutif; d’un système judiciaire indépendant qui préserve la primauté de la loi; de partis politiques ouverts et responsables devant les citoyens; et d’élections qui permettent aux citoyens de choisir librement leurs représentants au gouvernement. Agissant en tant que catalyseur du développement de la démocratie, le NDI soutient les institutions et les processus qui favorisent l’épanouissement de la démocratie.

Renforcer les organisations politiques et la société civile: le NDI apporte son appui à l’édification d’institutions stables, bien organisées et ayant une assise populaire solide qui constituent les fondements d’une culture civique forte. La démocratie est tributaire de ces institutions de médiation qui représentent les voix de citoyens bien informés et responsables, renforcent les liens entre ces derniers et l’état d’une part et entre eux d’autre part, en offrant des cadres de participation active à la vie publique.

Instaurer des élections libres: Le NDI œuvre en vue de favoriser la tenue d’élections libres et démocratiques. Les partis politiques et les gouvernements ont demandé au NDI d’étudier les codes électoraux et de recommander des améliorations. L’Institut fournit également une assistance technique aux partis politiques et aux organisations de la société civile en matière de campagnes d’éducation et de sensibilisation au profit des électeurs et de formation au contrôle des élections. Le NDI occupe une place de premier rang au plan mondial dans le domaine du contrôle des élections et a conduit des missions internationales de contrôle des élections dans plusieurs dizaines de pays, contribuant ainsi à garantir que les résultats des élections reflètent la volonté des populations.

Promouvoir la transparence et la responsabilité devant les citoyens: Le NDI s’emploie à répondre aux demandes des dirigeants de gouvernements, de parlements, de partis politiques et d’organisations de la société civile qui souhaitent obtenir des conseils dans des domaines aussi divers que les procédures législatives, les relations entre électeurs et élus ou les rapports entre pouvoirs civil et militaire dans le cadre d’un système démocratique. Le NDI aide à l’édification d’institutions législatives et de collectivités locales agissant de façon professionnelle, responsable, transparente et qui soient à l’écoute de leurs citoyens.

La coopération internationale est essentielle pour le renforcement et la consolidation de la démocratie à travers le monde. Elle permet de transmettre aux nouvelles démocraties émergentes avec force le message que les pays démocratiques peuvent compter sur un soutien actif au plan international alors que les régimes autocratiques sont foncièrement isolés et hostiles au monde extérieur.

Ayant son siège à Washington D.C. et des antennes actives dans toutes les régions du monde, le NDI, en plus des compétences de ses propres ressources humaines, recourt à des experts volontaires du monde entier qui sont pour la plupart des vétérans de la lutte pour la démocratie dans leurs propres pays et qui partagent des aspirations profondes en matière de développement  de la démocratie.

www.ndi.org