Niamey 20 Avril (ANP)- ‘’ La Région de Diffa (extrême  sud-est du pays) fait face à une épidémie d’hépatite E’’.  L’information a été  officiellement donnée par  le Ministre de la Santé Publique, Dr  Idi Illassou Mainassara, lors d’un point de presse qu’il a aminé mercredi 19 avril, à son Cabinet.

Selon Dr Mainassara, l’épidémie  a fait, à la date du 19  avril 2017,  25 cas de décès parmi les 86 déclarés.

Depuis la confirmation de l’existence de  l’épidémie,   les autorités en charge de la santé ont vite réagi pour lui barrer la route et assister les malades, à en croire le Ministre.

Parmi les actions de riposte  et d’assistances menées, il  a cité notamment  l’activation  du Comité  Régional de gestion  des  épidémies, la mise  en œuvre  du Plan  de contingence des Urgences  et Epidémies  au Niveau de la Région de Diffa,  la prise en charge  gratuite  des malades, les intenses campagnes de communication entreprises et la création d’un cadre d’intervention de tous les Ministères concernés.

Le Ministre Mainassara a expliqué  que ‘’l’hépatite est une maladie  du foie qui se transmet  le plus couramment par  la consommation  de l’eau contaminée par les excrétas   humains et les mains  sales’’ et ‘’ses principaux signes sont  la fièvre,  les maux de tête, les vomissements, l’ulcère,  les douleurs abdominales associées à une perte d’appétit’’.

Il appelle les populations à être vigilantes à l’apparition de ces signes et à se rendre dans le Centre de santé pour  recevoir le traitement gratuit.

‘’A l’heure actuelle, la situation  est sous contrôle  malgré  quelques  cas sporadiques  enregistrés dans la Région de Diffa’’, a conclu le Ministre de la santé.

MSB/AMC/DMM/ANP/Avril 2017