Votre mot de passe vous sera envoyé.

 Niamey, 06 Avril (ANP) – Le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a procédé ce jeudi 6 avril 2017 à la pose de la 1ère pierre pour la construction d’un 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey. Dénommée Pont Général Seyni Kountché, du nom du défunt Président nigérien (1974-1987), cette infrastructure est un don de la République populaire de Chine.

Le pont sera construit au niveau du village de Goudel, à l’ouest de la ville de Niamey, sur le Fleuve Niger, sur une longueur totale de 3607 mètres, y compris ses voies d’accès. Beaucoup plus spécifiquement, les travaux comprennent un pont de 1054 mètres dont 928 mètres pour le pont principal et 126 mètres pour le pont de branche avec une plate-forme de 23 mètres dont un trottoir de 2,5 mètres, un bordure de 0,5 mètre, deux voies de véhicule automobile de 2×3,5 mètres de part et d’autre du terrain-plein central qui est, lui, de 2 mètres.

Le montant total du projet, dont les travaux dureront 36 mois, est estimé à plus de 550 millions de yuans, soit un peu plus de 50 milliards F CFA. Il a pour objectif, entre autres, d’embellir la ville de Niamey, de dynamiser l’économie, de fluidifier la circulation, de faciliter le transport et de manifester l’amitié sino-nigérienne.

Selon l’Ambassadeur de Chine au Niger, M. Zhang Lijun, il s’agit du « plus grand projet financé par le Gouvernement chinois pour le Niger » et « constitue un nouveau jalon dans l’histoire d’aide du Gouvernement chinois au Niger, après le Stade Général Seyni Kountché et l’Hôpital général de Référence de Niamey ».

« Une fois terminé, il permettra la liaison des deux rives du fleuve Niger à l’ouest de Niamey et contribuera à atténuer le problème d’embouteillage dans la ville et au développement socioéconomique de la capitale », a ajouté le diplomate chinois, avant d’annoncer que dans le cadre de la coopération avec le Niger, son pays « est entrain d’étudier d’une façon active les possibilités de la construction du projet d’Agadem phase II », tout comme d’autres projets qui « sont en bonne voie » dont le projet de construction de lignes électriques, de construction de Backbone national en fibre optique et services de télécommunications.

Après avoir déclaré que « le Gouvernement chinois attache une grande importance au renforcement de la capacité de l’auto-développement du Niger, au transfert de technologie vers le Niger et à la formation des talents nigériens », l’Ambassadeur Zhang Lijun a voulu partager cette sagesse de son pays qui dit que « Montagnes et océans n’éloignent pas les amis aux mêmes idéaux » pour exprimer la volonté des peuples nigérien et chinois d’œuvrer « pour le développement économique et la prospérité de leurs pays respectifs ».

Quant au Ministre nigérien en charge de l’Equipement, M. Kadi Abdoulaye, il a indiqué que « ce projet démontre, une fois de plus, la ferme volonté politique et le souci constant des deux Chefs d’Etat (nigérien et chinois, ndlr) à promouvoir le développement économique et social de notre pays en vue de l’amélioration des conditions de vie de notre vaillante population ».

Après un rappel des grandes réalisations de la Chine au Niger, le Ministre Kadi Abdoulaye a souligné que « la réalisation de cet ouvrage offrira une possibilité de plus aux usagers des corridors en direction du Burkina Faso et du Mali », en plus de permettre « le désengorgement du Pont Kennedy et du Pont de l’Amitié Chine-Niger », les deux qui relient actuellement les deux rives du Fleuve Niger à Niamey.

Notons que pour la réalisation de cet ouvrage, l’Etat du Niger financera les travaux préparatoires et les dédommagements des populations dont les propriétés sont situées dans l’emprise du projet.

Réagissant face à la presse juste après avoir procédé à la pose de la première pierre inaugurant le début des travaux, le Président Issoufou Mahamadou a déclaré que « l’histoire retiendra que la véritable modernisation de Niamey a commencé avec la Renaissance », notant que « depuis six ans, le peuple nigérien est témoin des efforts qui ont été faits pour moderniser la ville de Niamey ». Il a notamment cité l’hôpital de référence, la centrale thermique de Gorou Banda, l’échangeur Mali Béro, celui du Rond-point des Martyrs, celui dédié au défunt Président Diori Hamani en construction, les travaux des voiries, etc.

KPM/AMC/ANP/Avril 2017