Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le Niger et le Ghana sont décidés à raffermir leur coopération bilatérale. C’est ce qui ressort de la visite d’amitié et de travail effectuée ce mardi 30 mai par le Président ghanéen Nana Akufo-Addo à Niamey, la capitale nigérienne.

En effet, dans le communiqué final ayant sanctionné cette visite de travail, il est indiqué que les deux Chefs d’État Issoufou Mahamadou du Niger et Nana Akufo-Addo ont décidé de revitaliser la coopération entre leurs deux pays, notamment par la tenue à Accra au Ghana de la 6éme session de la coopération mixte Niger/Ghana au courant du premier trimestre 2018.

Dans ce même communiqué, les deux Chefs d’État ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération dans plusieurs domaines, dont le commerce, l’enseignement supérieur, la formation professionnelle et technique, le transport, le tourisme, la santé, la sécurité et de l’économie numérique.

Notons que lors de leur entretien en tête-à-tête, les deux personnalités ont particulièrement évoqué les questions sécuritaires et celle de la monnaie unique au sein de l’espace CEDEAO, dont ils sont désignés pour conduire le processus de transition à l’horizon 2020. Sur ce sujet, le Président Issoufou Mahamadou a, lors de la conférence de presse qui a suivi la séance de travail, indiqué que la Task-force mise en place à cet effet a déjà fait des propositions utiles même si, a-t-il reconnu, il existe quelques embûches.

Mais parce qu’on « a pas le choix » et que la pluralité des monnaies au sein de l’espace CEDEAO (huit monnaies dans 15 Etats membres) « est un obstacle non tarifaire aux échanges entre les Etats, il faut nécessairement qu’on aille vers la monnaie unique », a dit le Chef de l’Etat, promettant qu’ils vont, avec le Président ghanéen, « donner les impulsions qu’il faut » pour que ce chantier aboutisse.

Sur le plan sécuritaire, il a surtout été question de l’aide que pouvait apporter le Ghana dans l’effort des pays du Sahel dans leur lutte contre le terrorisme, notamment dans la mise en place de la Force conjointe des pays du G5 Sahel. Même si son pays n’est pas de la Région du Sahel, le Président Nana Akufo-Addo a promis le soutien de son pays pour gagner les forces du mal.

ANP