Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le Niger compte moderniser son élevage à l’image du modèle tunisien. Pour y parvenir le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’élevage M. Albadé Abouba à la tête d’une forte délégation d’experts et de producteurs, qui a séjourné du 16 au 20 mai 2017 en Tunisie, grâce à l’appui de la FAO Niger, a demandé aux producteurs, experts et chercheurs du pays visité d’accompagner le Niger à transposer leurs expériences réussies.

Les échanges avec les responsables, experts, chercheurs et producteurs tunisiens ont permis à la délégation nigérienne d’obtenir le maximum d’informations sur la recherche en matière d’élevage, la production d’aliment pour bétail, les semences fourragères, la conservation, la transformation des produits laitiers, l’insémination artificielle et le contrôle de qualité.

Pendant son séjour, la délégation a visité la ferme Amouchi et la société laitière « Natilait », l’Institution de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricoles « IRESA », l’Office de l’Elevage et des Pâturages « OEP », l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles « APIA », l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat « UTICA » et l’Institut des Régions Arides.

A la ferme Amouchi, la délégation a obtenu des informations sur les semences, les techniques culturales, la récolte, la transformation et la conservation des fourrages, l’expertise de la ferme et son savoir-faire à transposer pour le renforcement des capacités de ses partenaires.

Au siège de la société Natilait, la délégation a échangé avec les responsables et les experts sur les installations et techniques adaptées à la production de lait, la collecte et le traitement, la production et la mise en bouteille, l’hygiène et l’assainissement, le contrôle de qualité, la conservation et la commercialisation.

En rencontrant les responsables de l’Institution de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricoles « IRESA » du Ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de pêche, la délégation s’est informée sur l’état d’avancement de la recherche en matière d’élevage, l’expertise de l’institution avec ses 900 publications et quarante-cinq brevets, le système de partage de l’information, l’efficacité de l’approche interactive allant de l’identification des besoins des producteurs à la vulgarisation et l’évaluation d’impact en passant par la modélisation et l’accompagnement technique de proximité.

En s’entretenant avec les chercheurs de l’Office d’élevage et des pâturages ainsi que de l’Institut des Régions Arides « IRA », la délégation a recueilli des informations relatives à la santé animale, l’insémination artificielle, les outils et les normes respectées en la matière, la conception et la maintenance des fiches, les parcelles de démonstration, les étapes de la modernisation de l’élevage, le renforcement de capacités, les possibilités d’exporter le modèle au Niger, etc.

A l’agence de promotion des investissements agricoles et à l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, les informations obtenues sont relatives à l’investissement qui va de l’identification des projets, l’encadrement technique, l’élaboration des plans d’affaire, le suivi-évaluation des performances et d’impact.
A chacune des étapes de la visite effectuée, les chercheurs, les experts et producteurs tunisiens ont exprimé leur volonté de mettre leurs connaissances et leur savoir-faire à la disposition du secteur de l’élevage au Niger pour lui permettre d’être productif et de qualité.

Satisfait des résultats et informations collectées, du niveau d’engagement et de la disponibilité des acteurs rencontrés, le Ministre d’Etat M. Albadé Abouba a affirmé que « tant que je reste ministre, je ferais en sorte que nous travaillons en symbiose avec les experts tunisiens qui ont beaucoup d’expertise pouvant servir notre pays. »

M A