Votre mot de passe vous sera envoyé.

La fête nationale française vient d’être célébrée également à Niamey vendredi 14 juillet dernier. A cette occasion, l’ambassadeur de France au Niger S.E.M Marcel ESCURE a offert une importante réception aux officiels nigériens, le corps diplomatique, des français, des invités nigériens et internationaux. ‘’Une belle soirée qui a confirmé la chaleur et l’étroitesse des relations entre le Niger et la France. Chaque année, l’affluence des invités en est le meilleur baromètre, et fait de cet événement beaucoup plus qu’une réception : une fête’’. Ci-dessous le discours de l’ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure, à l’occasion de la célébration de la Fête nationale française.

Messieurs les ministres d’Etat,

Mesdames et Messieurs les ministres, les parlementaires,

Monsieur le Doyen du corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,

Autorités et citoyens de la République du Niger,

Représentants de la communauté internationale,

Compatriotes de la communauté française,
Chers invités,

Bienvenue à la Résidence de France à Niamey.

Au nom de l’équipe de l’ambassade et de la communauté française du Niger, mon épouse Brigitte et moi-même vous remercions tous de votre présence qui nous honore, au moment de célébrer la Fête Nationale française et l’amitié franco-nigérienne. Je tiens aussi à remercier les entreprises dont la générosité permet, année après année, la réalisation de cette réception : les sociétés AREVA, SOGEA SATOM, TOTAL, ORANGE, CFAO, SEEN, SATGURU, Air France, GRAS SAVOYE, SDI, BRANIGER, SDV et Agrimex.

Chaque année, ce 14 juillet est à Niamey plus qu’une réception, c’est une communion.
Naturellement, nous sommes rassemblés pour une fête, pour partager des buffets, de la musique, et une piste de danse à laquelle je vous inviterai bien vite. C’est ainsi que les Français aiment à célébrer et partager avec vous notre Fête Nationale, sans protocole, dans la fraternité.

Mais nous commémorons aussi ce soir le 14 juillet 1789, prise de la Bastille, et le 14 juillet 1790, Fête de la Fédération, ces dates qui résument la Révolution Française et les deux pôles contradictoires entre lesquels vibre notre histoire : division et unité, affrontement et réconciliation, destruction et reconstruction. La République a choisi cette date glorieuse et symbolique, parmi tant d’autres, pour célébrer tous les Français et étrangers qui ont donné vie à l’idée de liberté.

Cette idée est universelle, la France l’a incarnée à la face du monde et l’a transmise, ensemble avec sa langue, à bien des peuples, en particulier en Europe et dans les pays francophones.
Cette idée rapproche le Niger et la France, au sein de l’immense héritage d’une histoire commune et des défis du temps présent. Face à ces défis, nous sommes ensemble et je suis fier de le réaffirmer ce soir.

Ces défis, nous les affrontons bien parce que le Niger et la France sont deux pays pleins de ressource, deux pays qui étonnent le monde aujourd’hui et qui étonneront demain.

Notre force commune réside dans la capacité à se réveiller et à se réinventer face aux
épreuves. Aux heures sombres des attaques terroristes, et qui ne se souvient de l’abominable tuerie perpétrée à Nice voici un an, aux mauvaises nouvelles, succèdent ainsi la détermination et le renouveau. Souvenez-vous : voici peu d’années, s’élevait en France un débat sur notre modernisation voire sur notre déclin … et en quelques jours, des Français ont obtenu deux prix Nobel et la médaille Fields de mathématiques, preuves fulgurantes de vitalité.

Le Niger, où revient aussi ce débat captieux, compte bien des espoirs juvéniles, dont les succès vont du taekwondo à la biologie en passant par l’incubation d’entreprises. Soyons fiers de nos forces, et ensemble donnons à ces talents toutes les chances de s’épanouir, en particulier aux jeunes femmes qui secouent les pesanteurs pour accéder à de nouvelles professions et à l’autonomie.

Oui, amis nigériens, en ce jour de fête, je tiens à saluer votre courage et votre détermination. Vous étonnez tous ceux qui tournent leur regard vers vous, car vous faites prévaloir l’unité et la démocratie face aux forces du chaos, vous combattez le terrorisme dans le respect des droits de l’Homme, vous poursuivez cependant de grands projets agricoles, énergétiques, culturels, tout en lançant des réformes de l’Etat ambitieuses. Les soldats et les populations du Niger ont réalisé l’impossible en repoussant les barbares extrémistes. Combien de pays du Sahel peuvent-ils se prévaloir d’un tel succès, mais aussi d’un jeune champion du monde, d’une justice qui organise le premier grand procès de Boko Haram, d’un progrès régulier dans les indices de transparence et d’environnement des affaires ?

Ces performances, nous les avons souvent remportées ensemble. La France est présente et active au Niger dans tous ces domaines, par sa coopération, par ses armes, par sa communauté d’entreprises. La France a décuplé depuis 2009 les engagements annuels de l’Agence française de développement (AFD) sur le Niger, de 10 à 100 millions d’euros. Je dispose ici de la première équipe de coopération militaire et de la première équipe de coopération de sécurité intérieure françaises dans le monde. Le cadre général de coopération signé à Paris le 7 février par nos Premiers ministres nous lie pour quatre ans. Et nous continuerons de démontrer que l’ampleur des défis et les contraintes budgétaires n’excluent en rien une action diplomatique, militaire et économique d’envergure et d’initiative, au Niger avec le Niger et pour le Niger.

Chers compatriotes,

Ainsi la France continue-t-elle d’étonner le monde, comme en 1789, comme au XIXème et au XXème siècles. En 2017, après un débat national qui a fait honneur à la démocratie française, elle a aujourd’hui un jeune président, un gouvernement pluripartite et un parlement très renouvelé, porteurs d’espoir pour les Français mais aussi les Européens, et tous ceux qui attendent le message de la France. En Afrique, le Président de la République a réservé au Sahel ses premiers déplacements et son premier discours, la France a soutenu l’initiative régionale de force du G5, le continent a sa part du Plan Climat présenté à Paris pour dynamiser la mise en œuvre planétaire de l’Accord de la Cop 21. Soyons fiers de ces ambitions et de la force que notre Patrie retire de son unité et de sa diversité.

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Continuons ainsi d’agir ensemble pour étonner le monde, pour dépasser les blocages et les obscurantismes, pour construire de nouvelles réussites. C’est un immense honneur d’être ambassadeur de France au Niger, croyez à toute ma détermination pour poursuivre avec l’équipe de France à Niamey nos objectifs communs : la Paix, le Développement, et l’Environnement.

Vive le Niger,
Vive l’amitié entre le Niger et la France,
Vive la France !

Avec le service presse de l’ambassade de France au Niger